Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse
chemin vers Pâques

Le Carême est le temps de préparation à la fête de Pâques, cœur de la foi chrétienne, qui célèbre la résurrection du Christ.

Le Carême commence le mercredi des cendres – mercredi 14 février 2024 – et s’achève dimanche 31 mars 2024.

La Semaine sainte – dernière semaine de Carême – qui commence avec le dimanche des Rameaux (24 mars 2024), commémore la Cène, la Passion et la mort du Christ sur la Croix. Le Samedi saint au soir (30 mars 2024) et le dimanche de Pâques (31 mars 2024), les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ.

careme-dimanche-rameaux
Carême 2023- bannières - Bannière actualités (6)

Le mot Carême vient du latin Quadragesima (dies) « Quarantième jour » (avant Pâques). Le carême est une période de pénitence, de jeûne et d’Aumône qui dure pendant les 40 jours qui précèdent les Pâques. Il commence par le mercredi des Cendres et s’achève avec la semaine sainte et le dimanche de Pâques. Les dimanches n’étant pas jeûnés dans la religion catholique, le carême commence donc 46 jours avant Pâques (40 jours + 6 dimanches).

Le sens de cette pratique est, pour les fidèles, de se souvenir de la retraite que Jésus effectua dans le désert où il se retira afin de prier et méditer durant 40 jours. Il y fut tenté plusieurs fois par Satan qui le soumit à plusieurs épreuves afin d’éprouver sa Foi. Cet épisode est raconté en détail dans les évangiles de Matthieu1 et Luc2 (plus brièvement par Marc3 et passé sous silence par Jean) et est connu sous le nom de Tentation du Christ.

Durant les 2e et 3e siècles, le carême est peu observé par les fidèles et la durée du jeûne n’est pas fixée par l’Église catholique. Certains croyants ne pratiquent alors qu’un jeûne de deux jours, durant la préparation de Pâques. Le philosophe chrétien saint Justin (Justin de Naplouse, ? † 165) écrit que les catéchumènes (candidats au baptême) « sont instruits à prier et à implorer de Dieu, en jeûnant, la rémission de tous péchés passés, tandis que nous prions et jeûnons avec eux »4.

Vers 195, l’évêque de Lyon saint Irénée, inspiré de saint Justin, adressa au Pape Victor 1er (? † +199) une lettre indiquant qu’un jeûne obligatoire était observé par les chrétiens les vendredi et samedi saints, afin de commémorer le départ de leur Époux, le Christ5.

Le carême devient courant entre 300 et 325, et il s’architecture autour de la préparation au baptême des catéchumènes. On demande aux fidèles de faire preuve de solidarité et compassion en priant et en jeûnant. On trouve dans l’Histoire ecclésiastique (324) écrite par Eusèbe de Césarée (265 † 340) récit des nombreuses pratiques observées pour le jeûne de Pâques6.

  1. Voir Matthieu 4 : 1-11. http://www.info-bible.org/lsg/40.Matthieu.html
  2. Voir Luc 4 : 1-11. http://www.info-bible.org/lsg/42.Luc.html#4
  3. Voir Marc 4 : 1-11. http://www.info-bible.org/lsg/41.Marc.html
  4. Une brève histoire du Carême, Yve Guillemette, http://www.interbible.org/interBible/ecritures/exploration/2012/exp_120221.html
  5. Irénée, Lettre au pape Victor, Histoire ecclésiastique V chap. 24 http://remacle.org/bloodwolf/historiens/eusebe/histoire5.htm#XXIV
  6. Voir Histoire ecclésiastique V chap. XXIII et XXIV http://remacle.org/bloodwolf/historiens/eusebe/histoire5.htm#XXIII
  7. Voir Exode 4 : 1-11. http://www.info-bible.org/lsg/02.Exode.html#24

La nature du jeûne n’est pas fixée officiellement par l’Église Catholique. Il doit avant tout faire sens pour le fidèle, la privation n’étant pas une fin en soit. Comme toute ascèse, elle trouve son sens dans un renforcement de la Foi et non une mortification de la chair. Il s’agit surtout de se priver du superflu (viandes, sucreries, graisses) afin de se consacrer aux autres par l’Aumône et à Dieu par la prière.

Ce n’est pas la première retraite de 40 jours recensée dans la Bible, car Moïse aussi se retira sur le Sinaï durant 40 jours, comme le rapporte le livre de l’Exode7. Ce dernier relate l’errance du peuple hébreu guidé par Moïse, à travers le désert, vers la Terre promise. C’est durant cette épreuve qu’il recevra les Tables de la Loi. De même, Jésus commencera sa prédication une fois sa retraite terminée. Cet épisode a donc d’autant plus d’importance qu’il inscrit Jésus dans la tradition des grands prophètes bibliques et comme étant le Messie attendu.

Enfin, on notera que la période de Carême se déroulant avant le début du printemps, elle fut d’autant plus suivie que cette période correspondait à la fin des réserves consommée durant l’hiver par les paysans et que, de facto, les populations européennes avaient coutume de manger moins (faute de ressources suffisantes) et attendaient le retour du printemps, lequel signifiait le renouveau des cultures.

  1. Voir Exode 4 : 1-11. http://www.info-bible.org/lsg/02.Exode.html#24

La durée du Carême – quarante jours sans compter les dimanches – fait en particulier référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise ; elle renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert (Matthieu 4, 1-11) entre son baptême et le début de sa vie publique. Ce chiffre de quarante symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements.

Le Carême, temps de conversion, repose sur la prière, la pénitence et le partage. La pénitence n’est pas une fin en soi, mais la recherche d’une plus grande disponibilité intérieure. Le partage peut prendre différentes formes, notamment celle du don.

Le jeûne a pour but de donner soif et faim de Dieu et de sa parole. Il n’est pas seulement un geste de pénitence, mais aussi un geste de solidarité avec les pauvres et une invitation au partage et à l’aumône.

« L’abstinence de viande ou d’une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Evêques, sera observée chaque Vendredi de l’année, à moins qu’il ne tombe l’un des jours marqués comme solennité ; mais l’abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le vendredi de la Passion et de la Mort et de notre Seigneur Jésus Christ. » Can.1251, code de droit canonique.

Sont dispensés du jeûne, les personnes de plus de 60 ans, les jeunes de moins de 18 ans accomplis et les femmes enceintes.

En savoir plus sur le jeûne

Pourquoi jeûner pendant le Carême ?

Lorsque le carême s’est constitué comme temps de pénitence au IV° siècle, l’obligation du jeûne était très rigoureuse : un seul repas le soir sans viande, ni oeuf, ni laitage, ni vin. Il s’est progressivement adouci. Actuellement, depuis 1949, le jeûne de carême est limité à deux jours, le mercredi des cendres et le vendredi saint. L’Église ne nous ordonne de jeûner que 2 fois l’an, ce qui est fort peu. Si on prend un repas à midi, on ne prend qu’une légère collation le soir. Sont dispensés de jeûner en carême les personnes de plus de 60 ans, les jeunes de moins de 18 ans accomplis et les femmes enceintes.
À ceux qui se demandent encore que faire pour le Carême, le cardinal Godfried Daneels, avec le bon sens et l’humour qu’on lui connaît, adresse ces 10 conseils. Il y ajoute un avertissement : « Ci-joint dix règles pour un bon Carême. Mais elles ne signifient rien, si elles ne nous rapprochent pas de Dieu et des hommes. Ou si elles nous rendent tristes. Ce temps doit nous rendre plus légers et plus joyeux ».

Source : site internet du diocèse de Saint Claude

Cheminement de carême jusqu’à Pâques sur les pas de Charles de Foucauld

Parcours de Carême à vivre seul ou en famille, en compagnie de Charles de Foucauld

Dimanche de la Divine Miséricorde

Le dimanche après Pâques est le Dimanche de la Miséricorde. C’est Saint Jean Paul II qui institua cette fête en 2000 le jour de la canonisation de Sainte Faustine.

méditation : apprendre à ressusciter

Apprendre à ressusciter  Pour les fêtes de Pâques, la zone pastorale de Haguenau vous invite à la méditation […]

Messe chrismale à la cathédrale

La messe chrismale manifeste l’unité de toute l’Église diocésaine autour de son évêque. Les prêtres y renouvellent leurs promesses sacerdotales : vivre toujours plus unis au Seigneur Jésus, chercher à lui ressembler, renoncer à eux-mêmes, être fidèles aux engagements attachés à la charge ministérielle, célébrer les sacrements, annoncer la Parole de Dieu avec désintéressement et charité.

Horaires des offices Semaine Sainte

    Dimanche   2   9h00 9h00 10h30   10h30   Dossenheim Griesheim Stutzheim   Dingsheim DIMANCHE […]

Vendredi saint avec les familles

Vendredi Saint avec les Familles

Venez vivre avec nous un temps de prière en famille, autour d’un Chemin de Croix, où deux disciples […]

Célébrations de la Semaine Sainte

Célébrations de la Semaine Sainte

Nous allons rentrer dans la période de la Semaine Sainte. Voici les dates des célébrations qui nous permettent […]

Des œufs de Pâques pour l’Ukraine

Vos librairies « Le monde de Théo » vous proposent du 11 mars au 10 avril des œufs en bois décorés par des artistes d’Ukraine (4€) pour soutenir l’association « les enfants de Tchernobyl ».

Le carnaval est un temps de divertissement, de réjouissance qui répond au besoin d’oublier les soucis de la vie de tous les jours avant la période austère du Carême. Il distrait l’individu de ses préoccupations et de son existence bien réglée. C’est actuellement le sens du carnaval. C’est le symbole même de la fête populaire.
Paradoxalement, le mot vient du latin « carnelevare », qui veut dire  » supprimer la viande  » ce qui sera le régime du Carême alors que pendant ce temps on peut manger et boire sans limite. Cette étymologie est controversée, mais cela ne change pas le sens du carnaval.
Le sens du carnaval à l’origine c’était une inversion de l’ordre social habituel, par exemple les pauvres se déguisaient en riche et les riches en pauvres. On pouvait chanter la messe à l’envers et danser dans l’église.

Les propositions ont été conçues par la Pastorale des Familles et le Service diocésain de la catéchèse

Careme-dans-la-ville-2024
en-route-vers-paques
SE-careme2024
kto-careme-2024
Retraite de Carême avec YouPray

Quelques propositions des sites de l’Eglise catholique

Avec un dossier spécial Carême et Semaine Sainte le portail  www.eglise.catholique.fr répond à quelques questions sur le temps du Carême, et sur le temps pascal.

Le site Liturgie catholique propose des chants pour le Carême, temps pendant lequel les célébrations sont plus sobres, plus dépouillées, laissant une plus grande place au silence et au recueillement.

De nombreux articles aussi pour vivre pleinement ce temps et en comprendre le sens :

– Le Carême, un temps pour se préparer
– Méditation sur le Carême
– Origine du carême dans l’histoire
– Le Mercredi des cendres
– Les scrutins : trois rites pénitentiels pour les catéchumènes durant le Carême
 Le Carême des baptisés
Qu’est-ce que la mi-Carême
Du dimanche des Rameaux et de la Passion au dimanche de la Résurrection
Fleurir durant le temps du Carême

  • Le Carême sur KTO : à l’écoute du Christ. Le Carême est un temps de grâce et un moment privilégié dans le cheminement d’un chrétien vers le Christ. KTO vous accompagne pendant le Carême, avec une programmation spéciale
  • Jour du Seigneur : qu’est-ce que le Carême ?
  • Deux minutes à la foi : pourquoi jeûner ? (vidéo proposée par le diocèse de Paris)
  • Théobule, un site pour les enfants, proposé par les dominicains et retraite dans la ville. Théobule invite les enfants à découvrir et approfondir la parole de Dieu. Au rythme de 5 saisons dans l’année, chaque mercredi, les enfants retrouvent Théobule pour une nouvelle balade instructive et ludique. Découvrez la saison Carême!

Hozana.org est un réseau social de prière chrétien, qui rassemble 150 000 priants et permet à chacun de rejoindre des communautés de prière autour de propositions spirituelles. Ces propositions sont souvent composées par des communautés religieuses, des médias et des organisations chrétiens.

A quelques jours du Carême, Hozana vous propose de vous inscrire à l’une de ces retraites en ligne pour répondre pleinement à l’appel à la conversion de Jean-Baptiste : Un RDV chaque lundi de Carême pour méditer la Parole de Dieu en vidéo avec le p. Felipe Zanotto et avec le p. Jean-Noël Dol pour entrer dans le mystère de la Semaine Sainte

Agenda

FLUX RSS de l'Église Catholique en France

Le Carême

la Semaine Sainte et Pâques

Vidéos sur le Carême

caremeLe Mercredi des cendres, premier jour du Carême, est marqué par l’imposition des cendres : le prêtre dépose un peu de cendres sur le front de chaque fidèle, en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance en la miséricorde de Dieu.

Tout en le marquant, le prêtre dit au fidèle : « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle ». L’évangile de ce jour est un passage de saint Matthieu – chapitre 6, versets 1 à 6 et 16 à 18 – qui incite les fidèles à prier et agir, non pas de manière orgueilleuse et ostentatoire, mais dans le secret de leur cœur :

« Quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que te donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais en secret (…)
Quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret (…) Quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement du Père qui est présent dans le secret ».

Mercredi des Cendres : une entrée en Carême sous le signe de l’Espérance avec KTO

Pourquoi les cendres sur le front ?

Carême 2024 à la Cathédrale

  • 12h15 Messe des Cendres
  • 18h30 Messe des Cendres

Qu’est-ce que le Mercredi des Cendres

C’est pour tenir les quarante jours de jeûne et de privation, en dehors des dimanches qui sont toujours jours de fête et de résurrection – même en temps de Carême – que le début de celui-ci fut avancé au mercredi.

Pour souligner l’entrée en Carême, ce mercredi, s’est développé le geste symbolique d’imposition des cendres.

On trouve déjà le symbolisme des cendres dans l’Ancien Testament. Il évoque globalement la représentation du péché et la fragilité de l’être. On peut y lire que quand l’homme se recouvre de cendres, c’est qu’il veut montrer à Dieu qu’il reconnaît ses fautes. Par voie de conséquence, il demande à Dieu le pardon de ses péchés : il fait pénitence.

Proposition

Proposition

Ma route de Carême

Proposition

Ma route de Carême

Proposition

Ma route de Carême

Proposition

Ma route de Carême

Proposition

Ma route de Carême

Proposition

  • Texte évangile :
  • Verset :
  • Piste concrète à vivre seul, en couple, en famille ou en équipe :
  • Prière :
  • Objet à rajouter dans le jardin :

Proposition

  • Texte évangile :
  • Verset :
  • Piste concrète à vivre seul, en couple, en famille ou en équipe :
  • Prière :
  • Jardin de Pâques :

Un jardin évolutif !

Dimanche après dimanche, vous pourrez, seul-e ou avec d’autres (en famille, en équipe, …) réaliser un jardin évolutif.

Comment faire ?

  • Choisir un lieu – Où allez-vous réaliser votre jardin évolutif ? Avez-vous un espace (une table, un espace au sol, à l’extérieur…) sur lequel vous pourrez, semaine après semaine, réaliser votre jardin ? N’hésitez pas à protéger la table, le sol… avec une nappe en plastique ou du carton.
  • Programmer une sortie en famille, en équipe… le 1er dimanche de Carême ?
  • Chaque participant pourra alors ramasser cinq galets et tous ensemble, vous pourrez chercher des éléments pour « habiller » le sol de votre jardin (terre, mousse, feuilles, cailloux…)
  • Vous laissez guider pas à pas… suivez les indications qui vous seront données !

A vos bottes et cabas ! Belle expédition !

  • retraite en ligne avec les Carmes pour découvrir Édith Stein (Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix)
  • Prie en chemin propose une retraite en ligne dans la spiritualité ignacienne
  • Retraite dans la ville (créé par les dominicains) propose une retraite en ligne sur le thème : « Allez dans le monde entier proclamer l’Evangile »

Approfondir votre lecture

Partager