Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Message oecuménique de Noël

NOËL : Un bonheur possible dans la fragilité ?

Soixante-quinze ans d’absence de guerre nous ont fait croire un peu naïvement que le règne de la sécurité était arrivé sur terre, du moins dans la partie privilégiée que nous habitons. Mais voici que des événements tragiques nous déconcertent et nous rappellent que d’autres formes que les classiques batailles entre nations ennemies peuvent menacer la paix.

Parmi ces combattants d’un nouveau genre figure en premier lieu le terrorisme islamiste, qui frappe tantôt des cibles choisies, tantôt à l’aveugle, mais avec le même fanatisme et une commune cruauté. Souvenons-nous que les rues de Strasbourg en ont été le cadre voici seulement deux années.

Est apparu depuis un nouvel ennemi sous la forme d’un virus né dans la lointaine Asie, qui a rapidement paralysé tous les continents de la terre, à commencer par notre Europe. Les conséquences de la pandémie ont affecté toutes les dimensions de la société en général et de chaque individu en particulier, conduisant même nos gouvernements à prendre des mesures jusque-là inimaginables de confinement général.

Voilà l’ambiance particulièrement morose dans laquelle nous nous préparons à fêter Noël, sidérés par la suppression de la plupart des Marchés que l’Alsace affectionne et où elle était chaque année si heureuse d’accueillir les visiteurs proches et lointains. Nous allons ressentir le manque dans nos familles, alors que nous devons limiter le nombre des invités de la table de fête, et dans nos églises, où les places laissées vides entre les participants expriment l’inverse du message de proximité fraternelle qui est celui de Noël !

Mais alors qu’en regardant la crèche, nous découvrons combien la naissance de Jésus, dans un contexte de grande fragilité, procure de bonheur à Marie, à Joseph, aux bergers, aux anges, autrement dit à la terre et au ciel, une question se pose nécessairement à nous : le bonheur suppose-il que nous soyons en totale sécurité pour s’épanouir ou peut-il aussi jaillir au cœur même de nos fragilités ?

  • Christian ALBECKER, Président de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine
  • Mgr Luc RAVEL, Archevêque de Strasbourg