Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Synode : publication du Document pour l’étape continentale

Un an après l’ouverture du Synode pour une Église plus synodale, une nouvelle étape s’ouvre. A l’issue de la phase diocésaine, la publication du Document de travail pour l’étape continentale présente des retours sur l’expérience du processus, une synthèse de la phase diocésaine, ainsi que la méthodologie employée et les prochaines étapes.

Plus d’un an après la messe marquant l’ouverture de la phase diocésaine du Synode pour une Église plus synodale, célébrée par le pape François à Rome le 10 octobre 2021, la Secrétairerie Générale du Synode des Évêques rend public la synthèse initiale qui lance l‘étape continentale, succédant à la phase diocésaine.

Ce document a été constitué entre septembre 2022 et cette fin de mois d’octobre par un groupe d’experts à partir des différentes synthèses nationales. Pour étayer les points importants et les conclusions établies, les synthèses de 112 Conférences épiscopales qui ont permis la constitution de ce document sont abondamment citées.

Ce document présente les retours sur l’expérience du processus synodale, la synthèse de la phase diocésaine, détaille la méthodologie employée et précise les prochaines étapes du Synode.

Synode pour une Église plus synodale : le document de travail pour l’étape continentale

Une relecture des synthèses nationales du Synode

Ce document dresse un premier bilan d’importance pour la suite du processus. Se présentant lui-même comme « un récit de l’expérience de la synodalité », il propose l’image de la « tente » comme « clé d’interprétation », en citant Isaïe 54,2 : « Élargi l’espace de ta tente », la tente, espace de communion, lieu de participation et base pour la mission.

Ce texte permet une relecture des points notables, positifs ou négatifs, sur cette première année de processus synodal : des phases diocésaines marquées par des fruits abondants, une grande joie pour beaucoup de se retrouver et d’échanger fraternellement, des prises de conscience de réalités écclesiales, et une évaluation transparente des zones d’ombres et de lumières de l’Église. Par exemple, la synthèse de la République Centrafricaine relève que « certains chrétiens qui s’étaient éloignés de l’Église sont revenus lors de cette phase de consultation ». Des difficultés sont aussi soulignées sans ambages, sur la compréhension de la problématique, le rejet net du processus synodal par certains, par crainte, méfiance ou scepticisme.

Issus de la phase diocésaine du Synode, cinq thèmes récurrentsLe document liste cinq « tensions créatives », des thèmes redondants qui sont au cœur des synthèses transmises par les Conférences épiscopales.

  • L’écoute, comme ouverture à l’accueil, dans un désir d’inclusion et de communion.
  • La mission, et le dialogue, avec les croyants d’autres religions.
  • L’engagement et la participation
  • Des structures et institutions pour vivre la communion, la participation et la mission
  • La liturgie

Quelles sont les prochaines étapes du Synode ?

Le document appelle à « un chemin de conversion et de réforme », notant que « le peuple de Dieu a trouvé de la joie à marcher ensemble » et invite à perpétuer cet état, nécessairement soutenu « par une réforme tout aussi continue de l’Église, de ses structures et de son style. »

Pour la phase continentale, chaque continent réunira une assemblée ecclésiale constituée d’« évêques, prêtres, diacres, hommes et femmes consacrés, laïcs et laïques. » Ce document de travail propose trois questions pour nourrir leur réflexion :

  • Après avoir lu le Document de travail pour l’Étape Continentale (DEC) dans un climat de prière, quelles sont les intuitions qui résonnent le plus fortement avec l’expérience vécue et les réalités de l’Église sur votre continent ? Quelles expériences vous semblent nouvelles ou éclairantes ?
  • Après avoir lu et prié avec le DEC, quelles tensions substantielles ou divergences émergent comme particulièrement importantes du point de vue de votre continent ? Et par conséquent, quels sont les questions ou les problèmes qui devraient être abordés et pris en considération aux prochaines étapes du processus ?
  • Partant de ce qui ressort des deux questions précédentes, quels sont les priorités, les thèmes récurrents et les appels à l’action qui peuvent être partagés avec d’autres Églises locales à travers le monde et discutés lors de la première session de l’Assemblée synodale d’octobre 2023 ?

Les documents finaux de chacune de ces assemblées conduiront à la rédaction de l’Instrumentum laboris, prévue en juin 2023, document de travail officiel destiné à l’assemblée des évêques.

Ce jeudi, le secrétariat général du Synode a publié le Document de travail pour l’étape continentale. Quel bilan de la phase diocésaine ? Quelle méthodologie ? Et quelles prochaines étapes ? Trois questions à soeur Nathalie Becquart, Sous-Secrétaire du Synode des évêques.