logo_CPNeuhof

Communauté de paroisses du Neuhof

Paroisses de St Ignace et St Christophe

Première communion de Fabien : son témoignage

le dimanche de l’Épiphanie du Seigneur

 

 

Le Père Albert m’a demandé de faire un témoignage. J’avoue que cela a été dur de faire un résumé de sa vie en cinq minutes. Je me suis inspiré de la date d’aujourd’hui et des Rois Mages.

Ceux qui me connaissent savent que mon chemin vers la Foi est indissociable des voyages autour du monde que j’ai entrepris durant plusieurs années. En effet, c’est sur le chemin de Compostelle et en Israël que j’ai vraiment expérimenté la Foi qui me mène ici ce matin. Le voyage que j’ai fait jusqu’à vous est somme toute bien modeste comparé à ceux qu’ont fait les Rois Mages.

Voyager c’est partir à la découverte de l’autre, et le premier inconnu à découvrir c’est soi-même. Un proverbe dit que le chemin le plus rapide pour arriver à l’intérieur de soi passe par autrui. Cet autrui c’est une présence que j’ai cherché durant de nombreuses années. Dans mon chemin de vie comme dans celui des autres.

Il y a eu des paysages verdoyants, des forêts et des lacs, mais il y a aussi eu des moments de désert qui ont été propices à la réflexion sur le sens de mon existence. Le manque et la privation du désert furent pour moi des grâces me permettant d’approfondir ce qui m’était devenu trop familier ou acquis. Lorsqu’on est dans le désert, on apprécie chacunes des gouttes d’eau qui perlent dans notre bouche. Ces gouttes d’eau, c’étaient la famille, les amis. Je les remercie d’avoir toujours été là pour moi, mais ce qui fait vraiment le charme du désert, c’est que l’on sait qu’il y a une oasis cachée quelque part.

Pour qu’une petite plante comme moi puisse croître et avancer, il faut – en plus de l’eau – un soleil. Ce soleil qui ne retient pas ses rayons, qui guide nos pas sans nous aveugler, c’est celui qui nous rassemble aujourd’hui. Si j’ai un seul conseil à vous donner ce matin, c’est celui de toujours regarder ce soleil en face, comme cela votre ombre et vos doutes seront derrière vous.

Chacun de vous, chers frères et sœurs, est comme un arrosoir que le Seigneur a rempli de ses rayons de bonté et de Charité. J’ai appris en venant chaque semaine que vous diffusiez autour de vous ces rayons avec un Amour fraternel, vous m’avez aussi appris que la bougie ne perd rien de sa lumière en la communiquant à une bougie éteinte. J’ai également pu constater que vous saviez joindre les mains pour prier mais aussi les ouvrir pour accueillir votre prochain.

Je me souviens à l’époque lorsque je revenais de voyage, je demandais à mes parents d’avoir du pain et du vin sur la table car la bonne nourriture dans des pays comme les États-Unis, c’est comme voir un chasse neige dans le désert, c’est assez rare. Je comprends à présent que le véritable voyage ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux pour s’émerveiller, celui d’un chrétien en perpétuelle évolution. L’étape de la Communion m’aidera à avoir ces nouveaux yeux. C’est pour moi une joie immense, un grand bonheur mais aussi une grande responsabilité et un engagement sincère.

Un grand merci à Françoise G., au Père Albert et au groupe de prière saint Damien qui ont été des oasis et des havres de paix dans mon cheminement spirituel et personnel.

Vais-je être à la hauteur de tous ces enseignements ? Seul l’avenir nous le dira, mais je suis confiant car dans le domaine du voyage on dit que le beau voyage c’est celui que l’on n’a pas encore fait …

 

Le dimanche 05 janvier 2020 en l’église de saint Ignace.
Avec l’aimable autorisation de Fabien.

6ème dimanche du Temps Ordinaire — Année A

Si 15, 15-20 / Ps 118 (119), 1-2, 4-5, 17-18, 33-34 / 1 Co 2, 6-10 Mt 5, 17-37

 

« Je ne suis pas venu abolir la loi, mais accomplir… »

Depuis quelques semaines, l’évangile du dimanche nous fais entendre le bien connu Sermon de Jésus sur la montagne.

Jésus avait commencé son discours par les Béatitudes…un appel au bonheur…Heureux vous les humbles…Heureux vous les doux…Heureux tout simplement et dimanche dernier, il nous invitait à être sel de la terre et lumière du monde.

Aujourd’hui, Jésus nous convie à un dépassement : « On vous a dit…Eh bien moi je vous dis…Par ces recommandations, Jésus nous pousse à aller plus en profondeur dans nos relations avec les autres…La loi dit : « Tu ne tueras pas…Eh bien moi je vous dis « Tout homme qui se mets en colère contre son semblable doit passer en jugement. 

Notre première réaction en entendant les paroles de Jésus, c’est de se dire : « C’est excessif…déjà vivre ce que demande la Loi n’est pas simple, et voilà que Jésus nous demande encore plus… » En effet, Jésus nous demande beaucoup plus, non seulement de ne pas tuer, mais aussi…ne pas nous mettre en colère et de ne pas insulter les autres, leurs dires des méchancetés ou être médisants. Et en disant « que votre oui soit oui », il nous demande en fait une cohérence dans nos vies de tous les jours, d’être en pleine vérité avec lui et à fortiori avec nous-mêmes, comme à l’égard de notre prochain.

Dieu ne nous offre pas seulement des règles de vie, comme il l’a fait jadis par le biais de Moïse en les inscrivant sur des tables de pierre. Aujourd’hui, c’est dans notre cœur qu’elles doivent s’imprimer…En effet, Jésus nous mets en garde contre une observance formelle de la Loi, observance qui n’implique précisément pas le cœur. Et d’ajouter, c’est du dedans du cœur que naissent les pensées mauvaises, l’envie de prendre la femme ou l’homme de l’autre…C’est encore du dedans du cœur que naissent les pensées mauvaises de voler le bien d’autrui, jalousies, disputes, envies…

Ainsi, si la Loi n’est pas enracinée dans le cœur, dans le cœur purifié de toutes malices alors la loi devient un carcan intolérable. C’est bien ce cœur malade que Jésus est venu laver, purifier, guérir de toute dureté, réalisant l’ancienne prophétie : « Je mettrai ma loi à l’intérieur, je l’écrirai dans leur cœur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple (Jérémie 31,33)…Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau (Ezéchiel 36,26), un cœur capable d’aimer, à l’image même de Dieu.

A ce titre, Ben Sirac le Sage l’affirme également : « Si tu le veux, tu peux observer les commandements, il dépend de ton choix de rester fidèles. » Obéir aux commandements et y rester justement fidèles nous protège, nous libère du mal en suivant Jésus qui veux notre bien. 

Suivre résolument Jésus s’avère être exigeant, cela consiste dans la pureté de nos intentions jusqu’à l’amour des ennemis, à donner toujours plus qu’on nous demande ; à réparer la relation avec nos frères et sœurs lorsqu’elle est brisée. A vue humaine, avec nos seules forces cela semble naturellement impossible. En fait, nous avons ardemment besoin de l’amour du Père, nous avons ardemment besoin de Jésus, pour qu’il nous enseigne, Lui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie. Mais nous avons également besoin de l’Esprit Saint pour changer notre cœur qui ne sait pas toujours aimer en un cœur qui aime, je le répète comme Dieu nous aime. Voilà ce qu’il souhaite pour chacun personnellement. Saint Paul nous le dit bien en substance : « L’Esprit scrute le fond de toutes choses, même les profondeurs de Dieu… »

En résumé, la vie chrétienne n’est pas d’abord un code moral, une multitude de préceptes à suivre, de commandements à respecter dans un légalisme étouffant : non, elle est d’abord accueil du Christ. C’est donc dans la mesure où l’on vit et l’on approfondit ce cœur à cœur avec le Seigneur, où l’on s’efforce de le suivre et de l’aimer de plus en plus que l’observance des commandements de Dieu et des lois de l’Eglise deviennent une évidence amoureuse. Alors, et alors, seulement, on comprend la nécessité et l’importance de la Loi du Seigneur.

Frères et sœurs, demandons la grâce au Seigneur de nous montrer à chaque instant sa loi et surtout comment garder sa loi, que nous l’observions de tout cœur et que Notre-Dame nous aide aussi à comprendre que heureux ceux qui, comme elle, en accueillant le Christ marchent suivant la loi du Seigneur.

Février 2020

Funérailles de M. Armand Szbiego

le jeudi 20 février à 14h30, église St Ignace.

Conférence du Père JP AKA BROU (3/6)

le jeudi 20 février à 20h, église St Christophe

Mercredi des Cendres : messe et imposition des Cendres

Pour les enfants : le mercredi 26 février à 12h45, cathédrale de Strasbourg (les enfants du caté ont reçu les autorisations parentales et le programme de ce déplacement).

Pour St Christophe : le mercredi 26 février à 16h00, chapelle de semaine.

Pour St Ignace : le mercredi 26 février à 19h00, église St Ignace

Mars  2020

Repas pour la fête paroissiale

Clôture des inscriptions le 01 mars.

Fête Paroissiale

le 08 mars. Messe festive à 10h suivi d’un repas convivial.

Conférence du Père JP AKA BROU (4/6)

le jeudi 12 mars à 20h, église St Christophe

Messe unique présidée par Monseigneur RAVEL

le dimanche 22 mars à 10h00, église St Ignace.

Suivie d’un temps fraternel autour d’un verre de l’amitié.

Avril 2020

Conférence du Père JP AKA BROU (5/6)

le jeudi 16 avril à 20h, église St Christophe

Mai 2020

Conférence du Père JP AKA BROU (6/6)

le jeudi 21 mai à 20h, église St Christophe

Horaires des messes

à St Ignace

à St Christophe

Dimanche

10h00 10h00

Lundi

Mardi

08h30

Mercredi

18h00

Jeudi

18h00 18h30

Vendredi

08h30

Samedi

18h00 09h30

Adoration du Saint Sacrement

à St Ignace

( Chapelle N.D. de LOURDES )

à St Christophe

( Chapelle de semaine )

Dimanche

Lundi

Mardi

16h30 à 18h00

Mercredi

16h30 à 18h00

Jeudi

16h30 à 18h00

Vendredi

17h à 18h

16h à 18H (1er vendredi du mois)

16h30 à 18h00

Samedi

Ce n’est qu’au cours du XIIIe siècle que naît dans l’Eglise une dévotion centrée sur l’hostie : adoration eucharistique, procession du Saint Sacrement, Fête-Dieu.

L’accent est donc mis avant tout sur « la présence réelle » du Christ.

Aujourd’hui, quel sens pouvons-nous donner à l’adoration eucharistique ? Reconnaissons que l’attitude d’adoration est fondamentale pour un croyant : « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu ». Et parce que nous avons un corps, cette adoration s’exprime non seulement à travers la pensée, mais également à travers des gestes.

L’adoration eucharistique, qu’elle soit solennelle ou silencieuse, collective ou individuelle, est relative et n’a de sens que si elle renvoie à la messe : elle vise à prolonger en nous la démarche eucharistique.

L’hostie nous invite à un double mouvement : à la fois rejoindre et adorer le Christ Ressuscité, glorieux près du Père, mais aussi rejoindre l’ensemble de l’humanité pour laquelle le Christ s’est offert. L’adoration eucharistique, même dans la solitude d’une chapelle, ne peut pas se limiter à un acte individuel : par le pain eucharistique, je rejoins le corps tout entier de mes frères humains, pour lequel le Christ est mort.

L’adoration eucharistique ne doit pas nous faire oublier les autres formes de présence du Christ : à travers sa Parole « celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le » ; dans la vie quotidienne « quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » ; au cœur de chaque être humain « ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites ». Mais comme nous le rappelle le concile Vatican II, l’Eucharistie est « source et sommet de toute vie chrétienne ».

Sacrement de la Réconciliation / Entretien spirituel

Possibilités de rencontrer un prêtre pour se confesser ou pour un entretien spirituel.

Tous les samedis de 17H15 à 18H00 à St Ignace

Messe des familles

Chaque troisième samedi du mois, à 18h00 en l’église St Ignace, la « Messe des Familles » sera célébrée pour les enfants, les jeunes et leurs familles.

Un verre de l’amitié sera proposé à la fin de la célébration.

Voir l’agenda pour connaître les prochaines dates.

Veillée de prière du groupe Maranatha

Chaque mardi à 20h dans la Chapelle de semaine de St Ignace

Pourquoi demander une intention de messe ?

C’est d’abord une pratique très ancienne dans l’Eglise. Demander une intention de messe est un acte de foi et de confiance au Christ Ressuscité qui seul sauve, et elle peut recouvrir diverses circonstances inhérentes à notre vie de chrétien : un anniversaire, un jubilé, des fiançailles, une prochaine opération, une guérison, une personne qui souffre, la paix dans le monde, une intention particulière si l’on veut que la demande demeure anonyme

Mais la pratique la plus courante est de demander une ou plusieurs intentions de messes pour un ou plusieurs défunts de nos familles, de nos amis et voisins  C’est manifester la présence de la ou des personnes disparues parmi les vivants que nous sommes. Le point culminant étant l’eucharistie où nous sommes étroitement liés au Christ, et à travers lui aux personnes qui nous sont chères par nos prières. Toute notre existence peut-être portée en offrande devant le Seigneur !  N’hésitons pas.

Conférences du Père Jean Paul AKA BROU

Les jeudis de St Christophe : « De Jésus à l’Eglise, expliqué par le Concile Vatican II« .

de 20h00 à 21H30 à St Christophe

 

  • 05 décembre 2019
  • 23 janvier 2020
  • 20 février 2020
  • 12 mars 2020
  • 16 avril 2020
  • 21 mai 2020

Rencontre Zéro

Rencontre Zéro

Le baptême

Les baptêmes ont lieu à St-Ignace et st-Christophe le dimanche à 11h15.

Il est nécessaire de s’inscrire 3 mois avant la date de baptême souhaité durant les permanences des presbytères. Le prêtre rencontrera la famille et préparera avec elle le baptême.

A noter la présentation du futur baptisé lors de la messe du premier dimanche du mois précédant le baptême.

 

 INSCRIPTION POUR LE BAPTÊME DES ENFANTS D’AGE SCOLAIRE

Les enfants d’âge scolaire (plus de 4 ans) peuvent s’inscrire aux presbytères pour la préparation au baptême en 2017 lors des permanences :
à St-Ignace inscription du lundi au vendredi de 9h à 12h

à St-Christophe inscription jeudi 14h-16h ou samedi 10h-11h30

Les séances de catéchisme débuteront en octobre 2016 et seront fixées à la rentrée selon les disponibilités de chacun.

 

La présentation des Baptisés

A l’église St Ignace et St Christophe les baptêmes ont lieu juste après l’Eucharistie sans lier particulièrement les deux moments.
Depuis le début 2015, un rituel est apparu à la fin de la messe du premier dimanche de chaque mois.
Les membres de l’EAP ont souhaité ainsi rendre plus vivant le lien entre la communauté et les futurs baptisés, entourés de leurs familles.
Nous considérons en effet que dès le moment où des parents font la demande du sacrement du baptême pour leur enfant, cet enfant fait partie de notre communauté. Notre volonté est d’intégrer les paroissiens à cette démarche des parents, en les y associant lors d’un accueil soigné et mis en valeur.

Concrètement, le premier dimanche de chaque mois, les mêmes dimanches que les Curieux de Dieu, les enfants et leurs parents sont invités à venir à la messe et à présenter le futur baptisé à l’assemblée.
C’est un moment de présentation où les parents permettent aux paroissiens de faire connaissance avec cet enfant en annonçant son prénom et en disant leur volonté de le faire baptiser.

Ensuite, le prêtre marque du signe de la croix le futur baptisé, suivi des parents.
Le prêtre invite alors une personne de l’assemblée à faire de même, signe que la communauté souhaite la bienvenue à cet enfant.

Pour poursuivre ce chemin ensemble, une Fête des Nouveaux Baptisés aura lieu tous les ans pour les enfants ayant reçu le baptême dans l’année.

Elle aura lieu le samedi 13 janvier 2018 en l’église st-Christophe.

La communion

Par les sacrements de l’initiation chrétienne, les enfants entrent dans la communauté qui se laisse rassembler par le Christ, et qui se ressource dans les sacrements.

Les sacrements nous font célébrer quelque chose d’heureux qui nous arrive de la part de Dieu :

– son PARDON, toujours offert (sacrement de la réconciliation)
– sa PRESENCE et sa VIE (sacrement de l’Eucharistie – 1ère communion)

« Entrer dans la communauté qui se laisse rassembler par le Christ et qui se ressource dans les sacrements  » n’est pas une démarche que chacun vit pour soi, mais le commencement d’une « éducation à l’esprit communautaire  » : faire partie d’un corps. Les enfants et leur famille sont invités à découvrir tout ce qui se vit en paroisse : les messes, les fêtes religieuses, les actions de partage et de solidarité…

Le cheminement se fera toujours dans un esprit de proposition : « proposer la foi, c’est-à-dire présenter et offrir à une libre décision d’adhésion et d’accueil de la part de l’autre  » (Monseigneur Joseph Doré – préface de Brise-Chagrins – livre de l’accompagnateur)

A St-Ignace, la préparation au sacrement de la Communion se prépare en 2 ans :

Les enfants nés en 2010 ou avant se retrouvent toutes les semaines sauf vacances scolaires ils utilisent les livrets de « Je veux te connaître » pour préparer le sacrement de la Réconciliation et de l’Eucharistie.

Les enfants de 1ère année préparant le Premier Pardon se retrouveront les jeudis de 17h à 18h avec Patricia (dès le 4 octobre)

Les enfants de 2ème année préparant la Communion se retrouveront les vendredis de 17 h à 18h avec Ginette (dès le 5 octobre)

A St-Christophe, la préparation au sacrement de la Communion se prépare en 2 ans :

Les enfants nés en 2010 ou avant se retrouvent toutes les semaines et utilisent également les livrets de « Je veux te connaître » pour préparer le sacrement de la Réconciliation et de l’Eucharistie.

Les enfants de 1ère année préparant le Premier Pardon se retrouveront les mardis de 17h à 18h avec Antoinette (dès le 3 octobre)

Les enfants de 2ème année préparant la Communion se retrouveront les samedis de 11h à 12h avec Sandra (dès le 6 octobre)

 

Pour tous renseignements et inscriptions vous pouvez vous adressez aux permanences des presbytères.

La confirmation

Le catéchisme pour la Confirmation 2020 démarrera en janvier 2019 ! Mais un premier rdv à noter dès à présent une retraite de rentrée avec les jeunes de la Meinau et les jeunes du Neuhof le we des 6-7 octobre 2018 à Marienthal.

A noter la réunion de parents/jeunes et catéchiste pour débuter la préparation le mercredi 12 décembre 2018 à 20 h au presbytère st-Ignace 8 rue Welsch

Jeunes (à partir de la 4ème) pour toute inscription et renseignements se rendre aux presbytères St-Ignace ou St-Christophe aux heures d’ouverture.

La Confirmation est une étape nécessaire de l’initiation chrétienne, en particulier pour les grands engagements chrétiens : mariage, ordination, vie consacrée, envoi en mission.

C’est le sacrement qui nous permet, en tant qu’adulte, d’être renouvelé dans les grâces de notre baptême.

C’est le sacrement de l’engagement dans la vie où l’on a besoin d’aide pour pouvoir témoigner sa foi. Le sacrement de confirmation nous donne les dons de l’Esprit Saint pour nous fortifier dans la foi et nous faire vivre pleinement la vie chrétienne unie au Christ.

Ce sacrement est généralement proposé aux jeunes à partir de la classe de 4ème. Il peut, cependant, être demandé à tout âge. N’hésitez pas. Si vous ne l’avez pas encore reçu, adressez-vous à l’un des prêtres de la paroisse.

D’autre part, la confirmation, qui est donnée par l’évêque  nous incorpore pleinement à l’Église; elle est un appel  à un engagement plus personnel et à une mission de témoignage de la foi.

Nous recevons l’Esprit saint à la fois au baptême et à la confirmation. Au baptême, qui est le sacrement de la naissance à la vie chrétienne, l’Esprit nous rend enfant de Dieu. A la confirmation, qui est le sacrement de la croissance et de la maturité spirituelle (comme l’enseigne St Thomas d’Aquin), l’Esprit nous confère une mission. Ainsi, la confirmation est l’achèvement du baptême. La confirmation est un sacrement  et, comme tout sacrement, c’est d’abord une action de Dieu. Dieu, par l’évêque,  confirme la grâce du baptême. Ce serait une erreur de voir principalement dans la confirmation un engagement qui « confirmerait » personnellement la foi professée par ses parents lors du baptême.

Sur la Communauté de Paroisses du Neuhof la préparation au Sacrement de la Confirmation se prépare en un an et demi durant lesquels seront préparés la profession de foi et la Confirmation avec des réunions généralement tous les mois à déterminer avec la catéchiste et les jeunes selon leurs possibilités.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Des échos de la préparation de nos jeunes du Neuhof en 2018 :

Retraite jeunes profession de foi et confirmation

Le week-end des 21 & 22 avril, 12 jeunes de notre paroisse se sont retrouvés autour de leur catéchiste Sandra pour une récollection au couvent de Reinacker.

Moment de réflexion et d’échanges, moment de partages et de convivialité pour ces jeunes qui ont pris le temps de poser leur valise au sens propre comme au sens figuré.

Pour cette génération « zapping » et qui vit à 100 à l’heure, il n’est ni naturel ni habituel de prendre le temps d’approfondir sur le sens de leur vie, sur l’importance de la fidélité dans l’Eglise, sur les exigences pour être dans les pas du Christ.

A travers différents ateliers proposés (l’eau, le sable, la pierre), ils ont réfléchi ensemble sur ce qui doit être important et mis en priorité dans leur vie de futurs adultes et de futur confirmés.

Leurs prénoms, apposés sur une pierre qu’ils ont ensuite scellée dans une dalle en béton, marquent symboliquement leur engagement à être partie prenante dans l’Eglise de demain.

Le témoignage de sœur Mireille (Franciscaine) qui a perçu l’appel de Dieu alors qu’elle n’avait que 15 ans et sa décision de quitter le Togo pour le couvent de Reinacker a été source de curiosité et de nombreuses questions de nos jeunes.

Le film « God is not dead » (Dieu n’est pas mort) projeté le samedi soir a fait l’unanimité et l’objet de nombreux commentaires.

Placés dans le chœur central de la basilique de Reinacker, nous étions tous au premier rang pour suivre l’homélie adressée au premier chef à nos chers jeunes, et axée sur l’image du Bon Pasteur. Avec nostalgie et enthousiasme, l’orateur a raconté de manière très bucolique ses souvenirs d’enfance qui l’avait marqué au moment des transhumances.

Expérience enrichissante pour ces jeunes mais également pour nous catéchistes qui les accompagnaient, et qui nous a permis d’approfondir notre foi au travers de leur regard et de leurs interrogations.

Merci à vous tous, chers jeunes, pour votre participation spontanée et votre comportement durant ces 2 journées de récollection, et qui d’ailleurs ont été soulignés très positivement par les sœurs du couvent.

Cérémonie de la confirmation

Le dimanche 13 mai à l’église St. Symphorien de Illkirch-Graffenstaden, 51 jeunes de l’ensemble du doyenné sud de Strasbourg (dont 5 du Neuhof), ont reçu le sacrement de la Confirmation par notre archevêque Luc Ravel.

Cérémonie émouvante de recueillement où l’approche directe et imagée de notre archevêque a su toucher et intéresser les jeunes lors de son homélie.

Les 7 dons de l’Esprit Saint que les jeunes ont reçus, ne doivent pas être comme des applications que l’on charge sur son portable mais dont on ne se sert jamais.

Il est important pour ces nouveaux confirmés qu’ils puissent comprendre le sens profond de cet engagement et nous devons tous les encourager et les appuyer dans nos prières.

Benoît Colombain       

 

Solène : la cérémonie était un moment fort et intense, on a bien aimé l’homélie de l’archevêque qui avait touché les jeunes et pour qu’ils comprennent leur place dans l’Eglise.

Lucie D. : Je me sens joyeuse et confiante.

Mgr Ravel :  Ainsi par le baptême on est configuré au Christ et par la confirmation on est configuré à l’Esprit Saint pour être témoin. Si on n’a pas la bonne application on ne peut pas capter la bonne nouvelle. Il faut des petites applications qui font de vous des Organismes Définitivement Modifiés. Ne faites pas de cette « application » (confirmation) une application inutile : il faut s’en servir ! Mettez en œuvre toutes les forces qui sont en vous.

Le mariage

Vous souhaitez vous marier à l’église :

 

Prenez contact au secrétariat de votre paroisse le plus tôt possible, et en tout cas six mois avant la date du mariage.

Téléphonez au Père Christophe ou au secrétariat les mardi et jeudi de 9h à 12h : au 03 88 39 44 77 .

 

Plusieurs rencontres vous seront proposées et une journée de préparation au mariage. Attention inscription jusque fin janvier !

Autant d’occasions pour approfondir le sens de votre démarche et pour préparer la célébration de votre mariage.

 

Merci de ne prendre aucun engagement (invitations, réservation de salle, traiteur …) avant d’avoir pris contact avec le prêtre pour une première rencontre.

Le sacrement de réconciliation

La réconciliation est à comprendre dans le registre du don, de la grâce et de la vie. Situer ainsi le pardon de Dieu comme un don non seulement renouvelé mais surabondant au-delà du péché, conduit à se défaire de représentations lourdes de conséquences. Dans la perspective du mouvement du don de la vie qui se poursuit et qui convertit celui qui est pardonné. Le pardon est une invitation ferme à délaisser le péché, mais en même temps un respect de la liberté et un respect des contraintes et limites de nos initiatives. Il apprend à aimer le transitoire comme étant ce que nous avons à habiter, comme une bénédiction. L’attitude de Jésus face à la femme adultère est une exposition de la façon dont Dieu libère l’homme et de la lettre de la loi qui l’enferme et du péché qui le détruit. Ni légaliste ni destructeur, le Dieu qui donne poursuit son don et par là dit et redit son désir : « Qu’il vive » (Job 2,6)

 

Vous pouvez recevoir le sacrement de la réconciliation quand vous le désirez en contactant un prêtre : Père Christophe au 03 88 39 44 77 

Le sacrement des malades

Vous êtes malade, vous êtes hospitalisé ou une personne de votre entourage est dans cette situation…

vous désirez une visite ou recevoir la communion…

n’hésitez pas à nous prévenir :  ✆ Père Christophe 03 88 39 44 77

Les funérailles

Si un décès survient dans votre famille,

votre communauté paroissiale est là pour vous accompagner dans ces moments douloureux. Les horaires sont choisis en concertation avec l’entreprise de pompes funèbres.
Le prêtre préparera toujours avec vous la célébration des funérailles. L’église paroissiale est le lieu normal de cette célébration.

A.C.E

Qu’est-ce que l’ACE ?

L’Action Catholique des Enfants (ACE) est un mouvement chrétien d’éducation populaire agréé par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative. Il s’adresse aux enfants et préadolescents de 6 à 15 ans. Elle rassemble partout en France les enfants de 6 à 15 ans, quels que soient leur culture, leur milieu social, leur religion. En groupes de copains, accompagnés par des adultes attentifs à ce qu’ils vivent et disent, les enfants jouent, discutent et mènent des projets communs. À l’ACE, ils expérimentent une vie basée sur des valeurs humaines et chrétiennes qui leur permet de se construire et de devenir acteurs et citoyens.

A l’ACE, nous croyons que les enfants sont des personnes à part entière, capables de s’exprimer, de prendre des responsabilités et de construire le monde de demain. Cette conviction forte, l’ACE s’attache à la défendre dans la société dans l’esprit de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant(CIDE).

En club, en camp ou lors de rassemblements, par le jeu ou les discussions, les enfants évoquent ce qui fait leur vie : l’école, la famille, les soucis, les rêves, les sujets d’actualité qui leur tiennent à cœur… Ensemble ils essayent de mieux comprendre et d’y donner un sens. Avec l’aide d’un animateur, ils imaginent une autre façon de vivre et d’agir.

Le Conseil National des Enfants (CNE) est une instance nationale qui réunit tous les deux ans, pendant deux jours à Paris, les délégués de chaque région de France et de chaque tranche d’âge du mouvement : Perlins, Fripounets, Triolos, Top’Ados. Ils ont été élus par les enfants des clubs de leur région à la suite d’une campagne électorale menée partout en France. Tout au long des semaines qui précèdent le CNE et pendant les deux jours du conseil, les enfants expérimentent un processus démocratique : rencontre – élection – expression – débat – vote. Lors du CNE des 25 et 26 février 2017, plus qu’un programme, chaque délégué a porté la parole et la vie de ses copains de clubs, des autres enfants du département et de la région. Le processus a abouti au vote de la résolution : « + Fort Ensemble ».

Cette résolution apparaît déjà en filigrane dans la vie des clubs déjà bien vivants et actifs. Elle s’ajoute à ce qui se vit déjà et ne prend pas la place. Enfin, elle n’a pas de fin en soi, elle n’a pas de date de péremption !  Ainsi, les résolutions « 2015-2017 Prendre le temps » et « 2013-2015 + d’attention = – de pollution » continuent d’être expérimentées durant les clubs et les différents temps forts en ACE. Les enfants n’ont ni arrêté « de prendre le temps » ni de « porter une attention particulière à l’environnement » !

Avec le choix de cette résolution « + Fort Ensemble », les enfants et les jeunes nous bousculent de nouveau et nous interpellent sur des sujets fondamentaux. Par ce slogan, les enfants ont le désir d’approfondir les thèmes de l’amitié (2017-2018) et de la solidarité (2018-2019). Ils ont voulu, après une longue discussion lors de l’atelier de création du slogan et du logo, mettre en avant l’épanouissement personnel (« + Fort » est au singulier) grâce à l’action collective et à leurs relations avec les autres dans leurs différences (« Ensemble »). C’est aussi l’idée de la solidité et de la stabilité (« + Fort ») et de l’intensité, de la puissance dans ce qui est ou va être vécu, à la fois dans la relation avec leurs copains mais aussi dans les actions qu’ils vont mener pour servir le bien commun (« Ensemble »).  Être « + Fort », c’est aussi accueillir les faiblesses, les échecs qui nous poussent à grandir et « Ensemble » en essayant de les résoudre collectivement.

Le logo Plus fort, Ensemble ! Il est l’aboutissement du travail de création réalisé par un groupe d’enfants et d’adolescents accompagné d’un graphiste lors du Conseil national des enfants de l’ACE.

Il reprend les couleurs des valeurs de l’ACE : le rouge pour la vaillance, le jaune pour la joie, le bleu pour la confiance et le vert pour l’engagement.
Les petits personnages sont debout. Ils forment un groupe, agitent leurs bras pour dire le bonheur d’être ensemble, invitant d’autres à les rejoindre. Ils symbolisent petits et grands et sont de couleurs différentes pour signifier la mixité au sein : mixité fille-garçon, interculturalité, inter-religieux, enfants porteurs de handicaps et enfants valides…

En creusant un peu, ils s’invitent, et par la même occasion nous invitent, au bonheur et à la transformation du monde qui passe sans aucun doute par une bonne relation à soi et à l’autre quel qu’il soit.

______________________________________________________________________________________________________________________________

En 2017 nous avons fêté les 80 ans de l’ACE !happy ace

Nous avons vécu un grand rassemblement régional dimanche 25 juin 2017 à Mussig près de Sélestat.

Avec cette année anniversaire, l’occasion nous a été donnée de manifester notre Joie, notre Confiance, notre Vaillance, notre Engagement. C’était l’occasion de (re)découvrir nos racines, de revisiter nos trésors avec une histoire déjà longue et riche.

L’occasion de remercier, de rendre grâce pour ce qui est vécu et ce qui se vit au présent. Ces 80 ans ont été l’occasion de faire la fête :  c’était l’occasion d’inviter, familles, amis, enfants, membres des mouvements frères, partenaires, sans oublier les anciens !

_____________________________________________________________________

L’ACE dans la Communauté de paroisses du Neuhof :

Les clubs Perlins accueillent des enfants de 6 à 8 ans. Pour jouer, bricoler, créer avec d’autres enfants de son quartier. L’ACE est l’occasion d’expérimenter ses premiers pas au sein d’un groupe, en dehors de la famille ou de l’école. Un lieu sécurisant, de découverte, de rencontre et d’éveil à la foi, dans lequel l’animateur est tout particulièrement attentif à chacun.

Les clubs Fripounets accueillent les enfants de 8 à 11 ans. Le goût de l’aventure et des découvertes leur tient à cœur. Une ouverture au monde, aux copains et à Dieu. Un lieu de créativité pour mener des projets correspondants à leur envie d’expérimenter : prise de responsabilité au sein du groupe, actions de solidarité, d’amélioration du cadre de vie ou tout simplement bricolages et vivre ensemble…Ainsi une grande action de collecte de matériel d’écriture usagé a été organisé par les clubs en faisant des affiches et des conteneurs dans divers lieux pour agir à la fois pour l’environnement (objets  fait en matériel recyclé) et  pour le tourisme solidaire l’argent versé en échange (2cts par objet récupéré) servant à la réhabilitation d’une maison de vacances Air et Vie par Caritas.

Les clubs Triolos (comme le club des « Enfants du Futur » au Stockfeld) accueillent des enfants de 11 à 13 ans. Ils rentrent dans l’adolescence mais ont encore besoin de jouer, d’être ensemble pour s’épanouir. Ils affinent leurs responsabilités et prennent de l’assurance, pour oser défendre leurs idées. Leurs projets prennent de l’ampleur et leurs actions les ouvrent vers l’extérieur. Ainsi le club avait participé à un concours de dessin de Caritas sur l’égalité entre Femme et Homme ou encore un concours photo des 7 familles avec une discussion sur ce qu’est une famille.

Les clubs Top Ados accueillent des enfants de 13 à 15 ans. Un lieu d’expression, de dialogue à un âge où l’on a besoin de parler. Une vie d’équipe pour offrir un espace de liberté où ils peuvent exercer ce goût de l’autonomie qu’ils recherchent. L’occasion pour eux de rencontrer des témoins de la foi, de se laisser questionner et de mener des projets en commun d’envergure citoyenne.

L’ACE espère toujours créer de nouveaux clubs ou étoffer le club existant, si cela vous intéresse n’hésitez pas à vous renseigner et à venir ! 🙂

Camp ACE (Action Catholique des Enfants) à Lembach 24 au 29 juillet 2018

31 enfants entre 6 et 12 ans, 8 animateurs dont 4 jeunes : Déborah, Rébecca, Thomas et Jérémy T. qui ont participé pour la première fois à un camp en tant qu’animateur, prenant leur place d’ainés voulu par notre évêque, se sont retrouvés pour ce camp ACE placé sous le signe de l’amitié. Occasion pour ces enfants de vivre des instants de rire et de joie avec le thème « Harry Potter » plébiscité par ceux-ci lors de la réunion de préparation en juin.

 

Après une première soirée avec le « Choixpeau » qui détermina avec plein de malice quant aux qualités de chacun (fort comme un ours, gracieuse comme un cygne ou plein de joie comme un toucan…) leur appartenance à la maison des Dragons, Cygnes, Toucans, Ours, Hiboux ou Licornes c’était l’occasion durant cette semaine de faire des ateliers, des jeux, des veillées et des sorties. Laissons la parole aux enfants :

« Ce que nous avons préféré, ce sont les bricolages. On a fabriqué des baguettes magiques, des boîtes de Choco-Grenouille et une serviette qu’on a cousu nous-mêmes à la machine à coudre. On s’amuse vraiment bien tous ensemble »

(Signé(e)s : Matilda, Corentin, Clémence, Emile, Mathilde, Benjamin)

 

« Nous sommes allés au Château de Fleckenstein. Le repas au « Café des 4 Châteaux était magique. On a eu la chance de voir une superbe vue. Il y a eu un loup déguisé en mouton. On a vu aussi les charbonniers qui préparaient du charbon. On a relevé les défis du château : le toboggan, la recherche des gobelins, les indices cachés dans les arbres avec la montée dans les filets. Et dans le filet suspendu, on avait l’impression d’avoir des bottes de 7 lieux. Bref, on a passé une journée superbe et la soirée s’annonce magique. » (Signé(e)s : Marion, Jérémy, Marine, Mickaël, Léane, Enzo)

Effectivement la soirée trappeur avec un repas en plein air fut magique avec une chouette délivrant un message et la venue de l’ogre Hagrid encourageant les enfants à trouver le « trésor » …

 

A l’Auberge des Copains Eternels J lors d’une veillée formidable chaque « maison » a pu montrer son talent :

Les Ours avec leurs blagues (cf. p7), les Toucans avec une scénette où les princesses magiques montreront que le plus important c’est leur amie et pas leurs baguettes, les Licornes et leur scénette où 4 élèves sorcières ne voulant pas se coucher préférant faire une potion se font surprendre par le professeur qu’elles rapetissent avec un effet spécial trop bien, vous auriez dû le voir pour le croire ! Les Hiboux reprenant la scène du quai 9 ¾ où Antonin passant à travers le mur (comme dans le film J) trois Moldus (autrement dit les non-sorciers) le voyant veulent faire la même chose mais bien sûr se cognent au mur devant les yeux ébahis du chef de gare Gabin « Mais ça va pas la tête !? », les Dragons firent une belle démonstration de danses « Fortnite » ensorcelés par la baguette de Mickaël et les Cygnes terminèrent la veillée avec 3 sketchs trop drôles et générant de nombreux applaudissements. Spectacle qu’ils auront repris le jour du départ pour en faire profiter leurs parents.

 

Par ces fortes chaleurs il fut très agréable d’aller « nous baigner à l’étang de Hanau. Nous avons aimé trouver des objets au fond de l’eau, faire un circuit dans le sable, faire des châteaux, des batailles d’eau et dormir dans le bus. »

(Signé(e)s : Thomas, Gaëtan, Gabin, Léa, Anaïs, Célia)

Ce 27 juillet fut aussi l’occasion d’un début de nuit à la belle étoile pour voir l’éclipse lunaire totale la plus longue du siècle (103 minutes !) avec sa teinte cuivrée et Mars à l’œil nu d’un fort éclat teinté de rouge. Jérémy T. en profita pour nous faire partager ses connaissances en astronomie.

Le lendemain, la sortie au four à Chaux fut reportée pour cause d’alerte orage mais cela n’entama pas la bonne humeur des enfants : « On a trop aimé faire la vaisselle J, les temps libres et bien sur la préparation de la Boum. » (Signé(e)s : Léo, Lola, Evan, Marcelline, Tina, Tom, Jean)

En effet durant le camp les enfants participent tous aux différents services et ce jour-là Evan, Marine, Anaïs, Léo et Jérémy ont battu le record : en 8 minutes toute la vaisselle était faite au lieu de 15 ! Et oui pressés de commencer le grand bal des sorciers qui clôtura cette semaine ! Après s’être défoulés tous ensemble sur la piste de danse, entrecoupé de pauses au bar tenu par Alexandre, Gabin et Marcelline proposant bien sur des « Jus Dumbledore et autre jus de pommes du jardin d’Hagrid » c’était l’heure de révéler le trésor : le plus important c’est l’amitié ! Déjà rdv est pris pour se retrouver lors d’un week-end les 17 et 18 novembre prochains !

 

Servants d'autel

Voyages à Lourdes :
Pélé des servants de messe d’Alsace (octobre 2016)

Visionner la vidéo

BAPTÊMES

St Ignace St Christophe
HEILIG Emma

RIPOPI Logan

PROCACI Alessio

HOLZ- PROCACI Guilia

HOLZ- PROCACI Nohlan

MARIAGES

St Ignace
St Christophe
WEISS Nicolas

FICHE Malvina

 

 

Enterrements

St Ignace St Christophe
DUNIERES Michel 91 ans

SCHNEIDER Marie Thérèse,75 ans

DOMINGUES,René, 91 ans

HAUSS Roger, 73 ans…

TROTIN Roberte, 78 ans

Nous prions pour eux  et pour leurs familles dans la peine.ou dans la joie .

Web TV

Radio DAB+

Presse écrite

Saveurs d'Évangile

Pour suivre les actualités catholiques diverses

Actualités du Diocèse

Eglise catholique de France

Les actualités du Vatican

Site de la liturgie catholique

Zenit - Le monde vu de Rome

Famille chrétienne - Actualités sur l'Église

Aleteia - Un regard chrétien sur l'actualité

Carrefours.alsace : du sens au quotidien

  • Homélie du 18 février 2020

    L’épisode relaté par l’évangile de ce jour se passe « dans la barque » qui préfigure l’Église. C’est à la communauté des chrétiens de Rome, et à travers elle à…

  • Homélie du 17 février 2020

    Le soupir de Jésus en dit long : « Pourquoi cette génération demande-t-elle un signe ? » Si encore le souci des pharisiens était de vérifier le bien-fondé des prétentions d’un nouveau…

  • Être prêtre et vivre l’Évangile au quotidien

    C’est une mission qu’il prend à bras-le-corps. Depuis plus de trois ans, le père Thomas Wender consacre une bonne partie de son temps à l’accueil de jeunes réfugiés au Centre…

  • Homélie du 16 février 2020

    Les disciples qui écoutent Jésus sont invités à franchir une nouvelle étape dans leur vie de foi. Suivre Jésus, c’est non seulement ne pas faire le mal, mais plus encore…

  • Homélie du 15 février 2020

    On reconnaît bien dans notre récit les gestes du rite eucharistique que Jésus fera à la Cène (Cf. Mc 14, 22-24). En multipliant pour cette foule les quelques pains de…