Concert : Rencontre entre les traditions de Noël

Dans le cadre de sa saison de Musique ancienne, l’église Sainte-Marie accueillera le 8 décembre à 17h un concert de l’ensemble LA TRAVESIA

REGARDS CROISÉS : Rencontre entre les traditions de Noël du Moyen-Orient, d’Europe, et d’Amérique latine.

par l’ensemble LA TRAVESIA

avec

  • Adib ALSHAMAS, chant et percussions
  • Claudia REGGIO, flûtes traversières
  • Jean-Luc ROTH, oud et guitare

Le temps de Noël est un moment intense partout dans le monde. Mais à cause des différences entre les cultures et surtout du climat de chaque région, les expressions musicales peuvent en être assez variées, voire contrastées, avec cependant un dénominateur commun : la chanson.

En Europe et en Moyen-Orient où le mois de décembre coïncide avec le solstice d’hiver, la musique adopte un caractère de recueillement, comme nous pouvons l’entendre dans les chants intimistes de l’anglais John Dowland.

La Renaissance espagnole, avec le Cancionero de Uppsala, est le trait d’union entre la culture arabe – suite à la conquête musulmane de la péninsule ibérique au Moyen Âge – et l’Amérique Latine influencée par l’Espagne après sa conquête à partir de 1492.

En Amérique Latine en revanche, le mois de décembre coïncide avec le solstice d’été, et nous pouvons percevoir tout de suite le caractère joyeux et ensoleillé dans les rythmes des chansons traditionnelles du temps de Noël.

La musique savante est arrivée par l’intermédiaire des Jésuites, désireux d’enseigner la langue espagnole au peuples autochtones. Les chansons furent un de leurs principaux outils. Nous pouvons entendre le mélange entre les harmonies européennes et les rythmes des peuples autochtones ainsi que ceux des africains, amenés sur place en tant qu’esclaves.

Le Cancionero de Uppsala est un recueil de chants, destinés à la cour de Ferdinand d’Aragon, Duc de Calabre à Valence, et publié en 1556 à Venise.

Contrairement à l’habitude de l’époque, il n’a ni dédicace ni prologue, ce qui empêche de connaître les circonstances dans lesquelles fut réalisée la compilation, mais il constitue néanmoins une référence de la musique de la Renaissance espagnole.

Le mouwashah est une forme d’art savant associant la poésie et la musique. Il est apparu en Andalousie vers le 10e siècle, avant de se propager dans tout le monde arabe pour revenir au Moyen-Orient et notamment en Syrie. Jusqu’au début du 20e siècle les compositeurs étaient anonymes.

La légitimité de John Dowland, (1563–1626), qui compte parmi les plus grands compositeurs de chansons d’Angleterre se trouve dans ses trois Livres de chansons. Lorsqu’il publie The First Book en 1597. La “chanson au luth” n’est pas une forme nouvelle ; née en Allemagne à la fin du XVe siècle elle s’y développe ensuite et rayonne en France et en Espagne au cours du siècle suivant.

PROGRAMME

  • Corramos, corramos, Noël traditionnel du Venezuela.
  • La Peregrinación, Noël traditionnel d’Argentine.
  • Que todos se passan en flores, Cancionero de Uppsala
  • No tienen vado mis males, Cancionero de Uppsala
  • Al yaoum Youladou, chant byzantinJohn Dowland

    Weep o mines eyes (sur le thème des Lachrimae),

  • Come Again,
  • Can she excuse my wrongs
  • Dear, if you change No soy yo quien veis vivir, Cancionero de Uppsala
  • No melas amuestres mas, Cancionero de Uppsala
  • Ya Mariam el bekr, chant catholique
  • Hallelouyiah, chant syriaque

Improvisation sur un thème traditionnel irakien

  • Murra altajani, Mouwashah
  • Badat min al-khidr, Mouwashah
  • Zarani el mahboub, Mouwashahorganisé par l’association La Passerelle des Talents avec le soutien de la Ville de Mulhouse et du Crédit Mutuel Mulhouse Europe

Y ALLER

Concert dimanche 17 novembre à 17 h à l’église Sainte-Marie, rue des Franciscains à Mulhouse (parking Maréchaux conseillé).

Entrée : 10€ – gratuit pour les – de 18 ans

Renseignementsste.marie.ecv@gmail.com ou 03.89.46.42.84.