Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Comment regarder la mort avec des yeux de chrétiens

« Ô Mort, où est ta victoire ? »

Cette question vient du fond des âges. Elle surgit de l’élan de vie déposé en chaque être humain lorsqu’il se révolte devant la mort. Car celle-ci lui apparaît en quelque sorte inhumaine.

Pour le croyant, la question semble jaillir de Dieu lui-même ! En effet, Dieu, le Maître de la vie, ne peut pas laisser la mort engloutir la vie : « Dieu n’a pas fait la mort », lisons-nous dans les Écritures d’Israël.

Pour le chrétien, l’interrogation est comme une réponse à notre inquiétude, selon la catéchèse de l’apôtre saint Paul sur la résurrection. Elle confirme l’espérance des prophètes annonçant que la mort sera vaincue.

2.14.0.0

La mort a été engloutie dans la victoire.
Ô mort, où est ta victoire ?
Ô mort, où est-il, ton aiguillon ? (1 Co 15,54b-55).

2.14.0.0

« Il n’y a pas de front commun » : les représentants des quatre grands cultes dialoguent sur la fin de vie

Haïm Korsia, Grand rabbin de France, Chems-eddine Hafiz, recteur de la Grande mosquée de Paris, Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France et Christian Krieger, président de la Fédération protestante de France dialoguent pour le JDD sur la fin de vie.

2.14.0.0

Soins palliatifs : au-delà du soin

Au centre de ce colloque, une séquence a sans doute plus particulièrement touché les 500 participants : la présentation des soins palliatifs, tels qu’ils sont vécus à la clinique Saint-Laurent de Rennes. Marie-Laure de Latour, médecin responsable de ce service, a présenté la réalité de son travail, accompagnée d’infirmières et d’aides-soignantes de son équipe, témoignant toutes de l’admirable accompagnement des soins palliatifs. Une démarche très pointue sur le plan médical, doublée d’une écoute des besoins du patient afin « d’ajouter de la vie » dans les derniers moments.

2.14.0.0
2.14.0.0

Dr Marie-Laure de Latour
Responsable des Soins Palliatif de la Clinique Saint-Laurent de Rennes
Qu’est-ce que les soins palliatifs ?

2.14.0.0

Témoignage de personnels soignants
Caroline, Emilie, Valérie et Véronique – Clinique Saint-Laurent de Rennes
Accompagner les patients en soins palliatifs

2.14.0.0

Supprimer un interdit fondamental anthropologique ?

Bousculant ainsi certaines idées reçues, ces témoignages d’expérience sur les soins palliatifs venaient après plusieurs interventions consacrées à un état des lieux de la fin de vie en France. « Le sujet, c’est ‘le mourir’, pas la mort » avertissait d’entrée de jeu le philosophe Jacques Ricot, de la faculté de Nantes, concluant « L’alliance thérapeutique est en danger ! » Le docteur Vincent Morel, directeur des soins palliatifs au CHU de Rennes, se voulait plus pondéré : « Il me semble intéressant de réfléchir aux points qui nous unissent plutôt que d’entrer dans un débat binaire pour ou contre. Pour 9 personnes sur 10 qui demandent à mourir, on va trouver une solution de soin. Reste la question de l’autonomie, de la liberté. »

2.14.0.0

Pr Vincent Morel
CHU de Rennes, directeur des Soins Palliatifs
Quelle réaction sur l’avis du CCNE ?

2.14.0.0

Pr Jean-René Binet
Professeur de droit privé à l’Université Rennes 1
As-t-on besoin d’une nouvelle loi ?

2.14.0.0

Une question de société, pas une question médicale

« Est-ce qu’on est au bord d’une rupture anthropologique ? » C’était aussi la crainte de Damien Le Guay, philosophe, maître de conférence à HEC et l’Espace Éthique. Il interrogeait « les conditions démocratiques du débat » et disait ne pas comprendre l’argument « éthique » du CCNE pour « accorder le doit à l’euthanasie ». Pour lui, les questions sont nombreuses : la notion d’indignité, la culpabilité de l’entourage, le manque d’accès aux soins palliatifs, la question économique sous-jacente, la responsabilité de la décision de donner la mort…

2.14.0.0

Pr Damien Le Guay
Philosophe, Maître de conférence à HEC et à l’Espace éthique
Euthanasie d’un point de vue éthique et humain

2.14.0.0

Dr Claire Fourcade
Présidente nationale de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs
Quelle est la place des médecins dans ce débat ?

2.14.0.0

L’autonomie est toujours relationnelle

Mgr Pierre d’Ornellas s’est placé du côté de regard de la foi : pour le chrétien, « l’être humain est un être en relation. L’autonomie est toujours relationnelle, elle n’est jamais une liberté absolue. Il y a, à ce niveau, un défaut de réflexion » propre sans doute à notre « société individualiste ». Mais l’Archevêque de Rennes se veut porteur d’une « espérance formidable ». « De cette façon, nous continuerons à accompagner la fragilité. Je parie que, peu à peu, les consciences seront éclairées. » Il rappelait tout de même que « l’interdit de tuer est une lumière fondatrice et non une intransigeance », comme le désigne le CCNE. « C’est tout le projet biblique de construire la fraternité ! »

2.14.0.0

Mgr Pierre d’Ornellas
Archevêque de Rennes, responsable groupe de réflexion bioéthique de la CEF
La fraternité se construit à partir des plus fragiles

2.14.0.0
2.14.0.0

Pr Jacques Ricot
Professeur de la Faculté de Nantes
Est-on libre de penser autrement ?

2.14.0.0

Convention citoyenne sur la fin de vie : le dossier du magazine LaCroix

2.14.0.0