Message commun de Pâques

Les fêtes de Pâques se suivent et ne se ressemblent pas : cette année, alors que nous affrontons une terrible pandémie et que le confinement nous empêche de vivre nos traditionnels rassemblements dans les églises, elles prennent un goût particulièrement amer.

Peut-être nous font-elles songer, plus qu’à l’habitude, à la délivrance des Hébreux de leur esclavage en l’Egypte, qui a donné la fête juive de Pessah, ancêtre de Pâques, et que nos frères juifs célèbrent en même temps que nous ?

Beaucoup en Alsace se trouvent marqués par le décès de proches, auxquels ils n’ont même pas pu rendre un dernier adieu décent, car il a fallu les enterrer en hâte et en cercle restreint : peut-être une occasion de nous rappeler la détresse des femmes, au soir du Vendredi saint, toutes tristes de ne pas avoir embaumé convenablement le corps de Jésus et qui se rendent à son tombeau pour accomplir les rites manqués au matin de Pâques…

Un certain nombre sont restés « sur le pont », à commencer par les soignants, les pompiers, les policiers, les militaires de l’opération « Sentinelles », les livreurs, les caissières…Nos applaudissements et notre reconnaissance leur sont acquis, occasion peut-être de songer à ce Simon de Cyrène réquisitionné pour aider Jésus à porter sa croix sur le chemin du Golgotha et qui l’a fait, semble-t-il, dans un bel esprit de solidarité et de service.

Au-delà de son caractère pénible, cette fête de Pâques 2020 nous livre sans doute un important message : à force d’oublier la mort, on ne goûte plus à la résurrection. Nos sociétés, comme les individus qui les composent, se croyaient trop facilement invulnérables. Le coronavirus est venu leur rappeler qu’elles restent profondément mortelles…

Le message de Pâques n’en reçoit que plus d’actualité. Comme le dit bien le théologien suisse Daniel Marguerat, il ne s’agit pas seulement d’y célébrer le Christ ressuscité, dans un passé lointain, mais son action « ressuscitante » encore aujourd’hui. Dans nos détresses et dans nos deuils, qu’il nous relève et nous apporte sa Vie !

Christian ALBECKER, Président de l’UEPAL

Luc RAVEL, Archevêque de Strasbourg