Bulles d’Art : Prenez l’air ! – 9 –

 

Bulles d’Art

La revue d’Art qui vous fait prendre l’air !

Parce que la beauté évade, élève l’âme et rend le quotidien plus serein, chaque semaine,

Coup de projecteur sur un tableau, un objet, un artiste, par des spécialistes de l’art

 

Bulles d’Art 9

Le vitrail “aux cent visages”

de Véronique Elléna,

le vitrail contemporain de la chapelle sainte Catherine de la Cathédrale de Strasbourg

 

Ce chef d’œuvre contemporain a la particularité d’avoir été commandé pour le millénaire des fondations de la cathédrale de Strasbourg en 2015 à une femme, artiste photographe, qui n’avait jamais réalisé de vitrail auparavant.

Sur le mur occidental de la chapelle Sainte Catherine de la cathédrale de Strasbourg, se trouvaient deux baies en verrière blanche qui à l’occasion du millénaire de la cathédrale ont été remplacées par un vitrail contemporain suite à une commande publique artistique du Ministère de la Culture.

L’artiste, choisie pour cette tâche a eu à cœur de concevoir une œuvre mêlant la photographie et l’art verrier avec l’aide d’un maître verrier réputé, Pierre-Alain PERROT, qui lui a proposé un procédé technique innovant particulièrement intéressant.

Qui est l’artiste ?

Née en 1966 à Bourg en Bresse, Véronique Ellena intègre l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre à Bruxelles dans la section photographie. Elle complète cette formation à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Nantes.

Lauréate de nombreux prix et résidences, elle est pensionnaire de la Villa Médicis en 2007-2008 et ses photographies sont présentes dans de nombreuses collections privées et publiques  d’art contemporain.

Pour Véronique Ellena, la photographie est un art de contemplation et une façon de dialoguer avec l’histoire de la peinture et l’art sacré. C’est pourquoi elle s’est inspirée du Christ bénissant du peintre allemand Hans MEMLING (1478), image même de la bienveillance et de la paix, particulièrement impressionnant du fait de sa taille mais aussi touchant du fait que son visage est composé de plus de cent visages photographiés.

Son œuvre

« Mon travail interroge depuis toujours la notion du sacré et parle de la place de l’individu dans la société, du rapport de l’homme avec la nature, la vie et la mort ». Sa réflexion s’est cristallisée autour de 3 verbes. RELIER : le vitrail fait dialoguer passé et présent, photographie et peinture. RASSEMBLER : l’artiste est allée à la rencontre des paroissiens et personnes de tous horizons recrutés par le biais de la presse locale (même des bébés !) dont elle a photographié les visages qui constituent le visage du Christ et forment ainsi une vraie communauté. EMERVEILLER : ce vitrail est aussi un hymne fervent aux beautés de la création : de nombreuses photographies incluses dans l’œuvre célèbrent la vie terrestre, animale et végétale, allusion aux propos que la Légende Dorée prête à Sainte Catherine exaltant les beautés et les mystères de la nature.

La technique de pointe utilisée ici consiste à imprimer les photographies sur des panneaux de verre et, dans un second temps, de sublimer chaque panneau avec des ré-émaillages, du plomb et du verre antique, soufflé à la bouche. Une particularité de ce vitrail est qu’il se peut se voir de l’extérieur ce qui n’est pas le cas d’habitude.

Le coup de cœur

La sensibilité féminine de l’artiste qui me touche particulièrement est perceptible à son choix de couleurs, à la thématique et au lieu dédié à une sainte très populaire depuis le Moyen Age.

J’aime beaucoup l’éclat lumineux, joyeux et coloré qui émane de cette œuvre, telle une mosaïque savamment organisée. La cohabitation audacieuse (et controversée bien sûr) avec les vitraux du XIVème siècle me semble très réussie et je me plais volontiers à imaginer un dialogue entre les personnages anciens et le Christ.

Le vitrail a été inauguré le 18 septembre 2015 en présence du maire de la ville et de l’archevêque de Strasbourg, Monseigneur Grallet, et  a reçu en 2016 le Prix de la Fondation Bettencourt-Schueller qui encourage le croisement entre le savoir-faire d’un artisan d’art et l’imaginaire d’un artiste.

Isabelle HINCKER

Sources : documents de la DRAC Alsace et documents remis par l’artiste elle-même.

 

 

Retrouvez aussi :

Bulles d’Art – Plus d’info ?

Pascale Tochon : mediatheque@cedidoc.fr