Cercle de lecture à la médiathèque CEDIDOC

Le Cercle de lecture : une rencontre par mois !

 

Le Cercle de Lecture de la Médiathèque du CEDIDOC

vous attend

le jeudi 9 mai de 12h15 à 13h30 environ

autour d’un grignotage gourmand.

 

A tous ceux qui aiment la littérature, dans la joie et la bonne humeur,

Venez partager vos coups de coeur, découvrir des auteurs,

vous laisser surprendre et vous détendre !

       Il n’y a ni thème, ni auteur, ni livre imposé.

      A chacun d’évoquer la page ou l’ouvrage qui lui plaît, en toute simplicité…

 

     Lieu : Médiathèque, 1er étage de la Maison Saint-Paul, 5 rue du Parchemin (suite rue des Juifs), Strasbourg

mediatheque@cedidoc.fr      03 88 21 24 26 (Pascale)

Cercle de lecture du jeudi 11 avril 2019

« Consoler les catholiques », Anne Soupa, Ed Salvator : l’auteure compare la plainte des catholiques actuels concernant l’affaire des abus sexuels à la plainte de Rachel, à la fois déni et douleur. Pour A. Soupa, il faut revenir à la relation au Christ pour revivifier l’Eglise, peu importe que celle-ci soit plus restreinte ; revenir à plus de fraternité, désacraliser la personne du prêtre et compter davantage sur les laïcs. Et bien sûr, remettre l’Evangile au cœur de nos vies. Un livre qui ne laisse pas indifférent.

« Le Centenaire qui voulait sauver le monde», Jonas Jonasson, Ed Presses de la Cité : Après le désopilant « Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire », cette suite est décevante.

« La Petite fille à la balançoire », Frédérique Bedos, Editions des Arènes : Biographie de l’auteure. Enfance entre une mère bipolaire et une famille d’adoption exceptionnelle. Intelligente, elle réussit à se faire un nom à la télévision jusqu’au jour où elle tente de se suicider. Elle vit alors une conversion. Ambassadrice de l’Arche, elle défend le droit à la différence et se lance dans le projet Imagin’. Un beau témoignage de vie.

« On ne voyait que le bonheur » : Grégoire Delacourt, Ed Le Livre de Poche : On se souvient de « La Liste de mes envies » qui questionnait sur le sens de la richesse (avoir plus, avoir moins : garder ce qui constitue l’essentiel de sa vie). Ce livre questionne aussi sur le sens de la vie mais de façon intime puisqu’il s’agit d’une autobiographie. Bien écrit.

« Meursault Contre-enquête », Kamel Daoud, Ed Actes Sud : Goncourt du Premier roman 2015. L’auteur prend « L’Etranger » de Camus à rebours ». Intéressant.

« La Pesanteur et la grâce », Simone Weil, Ed 10/18 : Pesanteur : on n’a plus l’énergie mais il faut s’attendre à une intervention du surnaturel. Prendre de la distance pour aller vers la lumière. Penser le sens que l’on donne à la nourriture, à tout, dès le matin. Mystique.

« Les Vieilles », Pascale Gautier – Ed Folio : Elles sont vieilles et ont encore une à deux décennies devant elles. Elles savent que le monde bouge mais comment continuer à bouger avec lui ? Un livre qui bouscule les idées reçues. Impertinent et drôle.

« Félix ou la Source invisible», Eric-Emmanuel Schmitt, Ed Albin Michel : Fatou, une maman africaine élève son petit garçon dans un quartier populaire de Paris. Ambiance joyeuse grâce à l’énergie de Fatou. Mais un jour elle s’éteint sans savoir pourquoi. Son fils la pousse à retourner à la source de son enfance. Joli conte initiatique dans lequel l’auteur explore la spiritualité animiste.

« Foutez-vous la paix !- Commencez à vivre », Fabrice Midal – Ed Pocket : En petits chapitres indépendants, le philosophe invite à déculpabiliser vis-à-vis des préjugés reçus dans notre enfance à l’école. Beaucoup de choses nous coincent inutilement. Salvateur !

« Looping », Alexia Stresi, Ed Babelio : Alors que Noelie, née au début du XXème siècle en Italie, est plutôt destinée à vivre dans le monde paysan, sa vie bascule lorsque son grand-père paternel la prend sous son aile. Rédigé comme une biographie par sa petite-fille, le roman emmène le lecteur dans les paysages du Sahara libyen à la suite de cette femme indépendante et talentueuse. Un roman rythmé, intéressant sur l’histoire des relations entre l’Italie et la Lybie.

« Dans les Angles morts », Elizabeth Brundage, Le Livre de Poche, Prix des Lecteurs 2019 : un drame psychologique mené tambour battant. Une femme est retrouvée par son mari, tuée d’un coup de hache. Dans leur ferme, à 30 mn de New York, qui a pu faire cela ? La police ne trouvera pas le criminel. Mais le lecteur, lui, est ramené au début de l’histoire de ce couple et de leur emménagement à la campagne avec leur petite fille… Au fil des pages, l’étau se resserre.

 

 

       

 

 

Prochain rendez-vous du Cercle de lecture de la Médiathèque du CEDIDOC : Jeudi 9 mai de 12h15 à 13h30 (environ)

Nous vous attendons !