Dance for Joy

à Strasbourg

Dimanche 3 décembre 2017

Spectacle « Dance for Joy » avec la « Larondina Dance Company » au profit de l’Arche à Strasbourg

Laissez-vous surprendre par le talent de danseurs hors du commun et entrez avec eux dans la joie de Noël !

Dimanche 3 décembre à 15h au Foyer du Lazaret, le spectacle « Dance for Joy », haut en couleur et en musique, mettra à l’honneur pour la première fois à Strasbourg la « Larondina Dance Company ».

Basée à Londres, cette troupe de danseurs porteurs de trisomie 21 s’est déjà produite aux Etats-Unis, à Moscou, en Europe… et a connu un vif succès à la télévision anglaise en 2013, en arrivant en demi-finale de l’émission « Got to Dance » (version danse de the Voice). Il faut dire que les jeunes danseurs anglais savent enchanter le public et ont su développer un immense talent.

En venant se produire à Strasbourg, la « Larondina Dance Company » souhaite apporter son soutien à l’Arche à Strasbourg, qui vient d’ouvrir ses premières maisons partagées dans l’éco-quartier Danube, accueillant sous un même toit des personnes avec et sans handicap mental.

Placé sous le signe de la joie, le spectacle sera ponctué d’animations et se terminera par un goûter de Noël festif et gourmand pour les petits et les grands.

Dance for Joy – Dimanche 3 décembre 2017 à 15 h à l’Espace 23
23 rue du Lazaret – Strasbourg Neudorf (Accès handicapés – Parking)

Informations et réservation

Tarifs : Enfants 5 € / Adultes 10 € / Familles 25 €

La « Larondina Dance Company »

Basée à Londres « La Larondina Dance Company » est une troupe de jeunes danseurs porteurs de trisomie 21. Elle fait partie de l’école de danse pour jeunes avec un handicap créée et dirigée par Angelina Alessendre (« The Alessendre Special Needs Dance School ») depuis 20 ans.

« La Larondina Dance Company » s’est déjà produite en Europe, à Moscou, aux Etats Unis… et a connu un immense succès en 2013 à la télévision anglaise. En effet, elle est arrivée en demi-finale de l’émission « Got to Dance » sur Sky 1 (version danse de « the Voice »).

Grâce à une solide formation en ballet classique et en danse contemporaine, la troupe propose des spectacles de grande qualité avec un répertoire varié : danses en groupe, solos, pas de deux… Animés par la passion de la danse les jeunes danseurs de la « Larondina Dance Company » transmettent leur enthousiasme et leur joie au public.

Pour leur professeur, Angelina Alessendre « leur formation demande beaucoup de rigueur et de discipline auxquelles s’ajoute, bien sûr leur incroyable talent. C’est un pied de nez aux idées reçues et cela prouve bien que malgré leur handicap, ils sont capables de grandes et belles choses ! »

L’Arche à Strasbourg

Fruit de 20 années de vie associative, de l’enthousiasme et de la conviction de nombreux bénévoles, l’Arche à Strasbourg vient d’ouvrir ses portes dans l’éco-quartier Danube. Elle permet à des adultes avec un handicap mental de vivre ensemble, sous un même toit, avec des hommes et des femmes qui les accompagnent, salariés, jeunes volontaires en service civique et étudiants.

Deux premières résidences totalisent 24 studios et appartements pour 12 personnes avec un handicap mental et autant d’accompagnants, ainsi que des espaces communs (salon, salle à manger, cuisine, lingerie). Une troisième résidence ouvrira prochainement, ainsi qu’un café associatif pour enrichir la vie ensemble et l’élargir au quartier et à la cité, dans un esprit de convivialité.

Soutenu et encouragé par les collectivités locales (Conseil Départemental du Bas-Rhin et Eurométropole de Strasbourg), ce type d’habitat inclusif tout à fait original permet aux personnes avec un handicap mental de trouver à la fois leur « chez soi », l’accompagnement dont elles ont besoin et la convivialité d’une vie fraternelle et chaleureuse.

L’Arche en France

L’Arche, ce sont des lieux de vie partagée, où vivent ensemble sous un même toit des adultes avec un handicap mental et des personnes qui les accompagnent, assistants salariés ou jeunes volontaires en service civique.

« Vivre avec » plutôt que « Faire avec »

L’accompagnement professionnel lié au handicap est bien présent, mais la vie des foyers de l’Arche est proche de celle d’une maison ordinaire. Chacun participe à la hauteur de ses capacités à la vie partagée : tâches ménagères, règles de vie, choix des sorties…

A travers cette vie communautaire, l’Arche permet aux personnes handicapées accueillies de vivre des relations fraternelles et chaleureuses, d’avoir des amis, de mener une vie « normale ». Elles peuvent ainsi révéler tous leurs talents.

Fondée en 1964 par Jean Vanier, l’Arche compte aujourd’hui 151 communautés dans 37 pays sur les 5 continents, dans des contextes culturels, sociaux et religieux très divers.

En France, 33 communautés accueillent 1200 personnes avec un handicap mental. Près de 350 jeunes volontaires s’engagent chaque année dans le cadre du service civique.