Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Charte diocésaine de sobriété énergétique du diocèse de Strasbourg

Le diocèse de Strasbourg adopte une charte de sobriété énergétique pour les raisons suivantes :

  • Participation à la lutte contre le dérèglement climatique
  • Solidarité avec l’ensemble de la société
  • Réduction des dépenses de fonctionnement

Cette charte correspond à une des applications pratiques de l’encyclique Laudato Si !

Ces mesures sont dues à l’augmentation du prix de l’énergie (gaz et électricité) et elles permettront, si elles n’ont pas encore été prises, de limiter l’impact sur le changement climatique.

L’Église et la sobriété énergétique

Depuis la publication de l’encyclique Laudato Si, en 2015, l’Église s’est officiellement saisie de la question de l’écologie intégrale devenue un domaine de la conversion pastorale. Avec les autres humains, nous sommes les intendants de la Maison commune.

Le Pape François déclare (Laudato si, n° 13) :

«Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune
inclut la préoccupation d’unir toute la famille humaine
dans la recherche d’un développement durable et intégral,
car nous savons que les choses  peuvent   changer…
L’humanité possède encore la capacité de collaborer
pour construire notre maison commune.
»

Le concile Vatican II affirmait en 1965 (Gaudium et Spes) son lien à la totalité du genre humain en disant que « Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur. »

Dans le contexte international dégradé dont nous mesurons les conséquences sur les populations, nous sommes invités à exercer nos responsabilité. Pour cela, le diocèse de Strasbourg adopte une charte de sobriété énergique.

Le Pape invite à la sobriété « vécue avec liberté et de manière consciente » car elle « est libératrice. Ce n’est pas moins de vie, ce n’est pas une basse intensité de vie mais tout le contraire » (n°223).

« L’espérance nous invite à reconnaître qu’il y a toujours une voie de sortie, que nous pouvons toujours repréciser le cap, que nous pouvons toujours faire quelque chose pour résoudre les problèmes » (n°61).

Nous nous unissons pour prendre en charge cette maison qui nous a été confiée… Ensemble, avec toutes les créatures, nous marchons sur cette terre en cherchant Dieu, parce que « si le monde a un principe et a été créé, il cherche celui qui l’a créé, il cherche celui qui lui a donné un commencement, celui qui est son Créateur ». Marchons en chantant ! Que nos luttes et notre préoccupation pour cette planète ne nous enlèvent pas la joie de l’espérance » (n°244).

Pour aller plus loin…

L’équipe « mission diocésaine à l’écologie intégrale » et le réseau « Église verte » :

  • 06 31 22 97 30 – laudatosi@diocese-alsace.fr

Contact à l’archevêché : j-l.lienard@archeveche-strasbourg.fr