Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Temps des hommes, temps de Dieu : Vers une pastorale du temps

L’Académie catholique de France et l’Archevêché de Strasbourg, en lien avec la Conférence des évêques de France, ont uni leurs forces afin d’ouvrir une réflexion systématique sur la dimension du temps dans la Pastorale, sa structure, ses orientations et ses effets.

Un ouvrage collectif vient d’être publié sous la direction de Monseigneur Luc Ravel et du Père Philippe Capelle-Dumont, intitulé : Temps des hommes, temps de Dieu, Vers une Pastorale du temps (contributeurs : Jean-Noël Dumont, François Cassingena-Trévedy, Olivier Artus, Marie Chaïeb, Xavier Emmanuelli, Dominique Lambert, Emanuel Gabellieri, Christophe Sperissen, Philippe Vallin, Marie Trébuchet, Christian Delarbre, Thierry Magnin).

Cet ouvrage a servi de base à l’élaboration de sept émissions de télévision sur KTO qui déclinent six thématiques :

  • le temps de l’espérance,
  • le temps de la foi,
  • le temps de la charité,
  • le temps de la Création,
  • le temps de la Révélation,
  • le temps de le Rédemption.

Enfin, et c’est un évènement, le 2 juin, de 14h00 à 17h00, se tiendra un symposium en ligne auquel sera invité chaque diocèse de France, son évêque et son vicaire général, ainsi que tous ceux que ces questions intéressent – prêtres, coopérateurs, universitaires, étudiants- notamment.

Modalités pratiques d’inscription et de visioconférence

Il est nécessaire de s’inscrire au préalable en précisant les trois ateliers parallèles choisis entre 14 h 10 et 16 h 45.

Un lien sera ensuite communiqué aux inscrits pour participer en ligne à l’ensemble du séminaire.


Le christianisme est parvenu à un stade de son histoire qui appelle une relecture de certaines de ses pratiques. Le pape François y invite énergiquement.

Expression historique de la volonté divine d’aller auprès des nations et d’y faire retentir les paroles du salut, l’Église a parcouru, dans une entreprise singulièrement féconde, au prix de nombreuses conversions spirituelles, un chemin de réalisations sans précédent.

Si les cinq continents sont tous atteints par l’annonce évangélique, si les villes et villages de nombreux pays ont été imprégnés jusque dans leur vie institutionnelle par la référence chrétienne, si ses textes sacrés sont traduits dans la quasi-totalité des langues pratiquées, le christianisme se heurte cependant aujourd’hui en bien des domaines à un épuisement de son modèle de présence territoriale, ne parvenant plus à réunir les conditions lui permettant d’en assumer l’ancienne logique. Le souci de l’espace a, semble-t-il, recouvert le souci du temps.

« Donner la priorité à l’espace, écrit le pape François, conduit à devenir fou pour tout résoudre dans le moment présent, pour tenter de prendre possession de tous les espaces de pouvoir et d’auto-affirmation. C’est cristalliser les processus et prétendre les détenir. Donner la priorité au temps, c’est s’occuper d’initier des processus plutôt que de posséder des espaces. Le temps ordonne les espaces, les éclaire et les transforme en maillons d’une chaîne en constante croissance, sans chemin de retour. » (La Joie de l’Évangile, 222-223.)

Inviter les pasteurs à initier des processus visant à remettre l’homme actuel dans une vision chrétienne du temps, tel est l’enjeu. De sorte que le temps du sens, cette quête assoiffée du sens de la vie et du monde, qui traverse aujourd’hui à nouveau les générations « post-modernes », soit assumé par le sens du temps, celui du salut et de l’enfantement, dans l’attente de la fin des temps et de l’éternel commencement.

Programme

 

Introduction

14h00

  • S.E.R. Mgr Luc RAVEL, archevêque de Strasbourg.
  • Père Doyen Philippe CAPELLE-DUMONT, université de Strasbourg, président d’honneur de l’Académie catholique de France.

Temps humain, temps chrétien

14h10 : Finalités et eschatologie. Le temps de l’espérance

  • Approche théorique : M. Jean-Noël DUMONT, Collège supérieur de Lyon, Académie catholique de France.
  • Approche pratique : Frère François CASSINGENA-TRÉVEDY, moine de Ligugé
    Institut supérieur de liturgie, Institut catholique de Paris.

Temps théologique, temps ecclésial

ou Le temps de la création. Invention et génération

  • Approche théorique : M. Dominique LAMBERT, facultés universitaires de Namur, Académie
    catholique de France.
  • Approche pratique : M. Thierry ESCAICH, Conservatoire national supérieur de musique et
    de danse de Paris, Académie catholique de France.

14h55 : Pause

15h05 : Attente et volonté. Le temps de la foi

  • Approche théorique : Père Professeur Olivier ARTUS, recteur de l’Université catholique
    de Lyon, Académie catholique de France.
  • Approche pratique : M. Hugues PORTELLI, catéchiste, président de l’Académie catholique
    de France.
ou Le temps de la révélation. Incarnation et discernement

  • Approche théorique : Professeur Emmanuel GABELLIERI, vice-recteur de l’Université
    catholique de Lyon, Académie catholique de France.
  • Approche pratique : Père Christophe SPERISSEN, service national de la catéchèse de la
    Conférence des évêques de France.

15h50 : Pause

16h00 : Transformation et action. Le temps de la charité

  • Approche théorique : Mme Marie CHAIEB, Université catholique de Lyon.
  • Approche pratique : M. Xavier EMMANUELLI, ancien ministre, fondateur du SAMU
    social, Académie catholique de France.
ou Le temps de la rédemption. Esprit et salut

  • Approche théorique : Père Professeur Philippe VALLIN, université de Strasbourg,
    membre de la Commission théologique internationale.
  • Approche pratique : Mme Marie-Dominique TRÉBUCHET, Institut catholique de
    Paris.

16h45 – 17h00 : Conclusion

Réflecteurs :

  • Père Christian DELARBRE, recteur de l’Institut catholique de Toulouse.
  • Père Thierry MAGNIN, président-recteur délégué de l’Université catholique de Lille, Académie catholique de France.

Conclusion :

  • S.E.R. Mgr Éric DE MOULINS-BEAUFORT, archevêque de Reims, président de la Conférence des Évêques de France