Consignes pour tous les acteurs de la Pastorale – Octave de Pâques

Aux prêtres, diacres, coopérateurs de la pastorale, chefs de service

La fête de Pâques continue en cette belle octave !

Après les propositions du carême et de la Semaine Sainte, voici des orientations pour le temps de Pâques.

Les cloches applaudissent

Sollicitée par la préfecture du Bas-Rhin et décidée par Monseigneur Ravel, L’église diocésaine saluera le travail et l’investissement des personnels du monde de la Santé et s’associe à la démarche civile des applaudissements par une sonnerie de cloches, les dimanches à 20h, pendant deux minutes. Sonnerie festive sans être un plénum.

Bien entendu, il faudra faire preuve de pédagogie et expliquer notre démarche : une sonnerie pendant la semaine à 18h et le dimanche à 10h pour appeler à la prière et une autre, le dimanche à 20h, en soutien et gratitude au monde la santé.

Messieurs les curés veilleront à l’organisation de cette sonnerie civile, là où c’est possible.

Lecture continue des Actes des Apôtres

Bien des propositions faites les dernières semaines concernaient le Carême et les célébrations de la Semaine Sainte.

Il nous faut continuer l’effort de proposition. Profilant de ce temps de Pâques, pourquoi ne pas proposer la lecture continue des Actes des Apôtres  qui permet de réfléchir sur la naissance de l’Église et aussi sur la manière d’annoncer le Christ mort et ressuscité dans les conditions d’aujourd’hui ?

Prier au temps de l’épidémie

Nous vous rappelons les deux propositions faites sous l’autorité du Cardinal Sarah :

  1. la Congrégation pour le Culte Divine et la Discipline des Sacrements permet que la Messe en temps de pandémie puisse être célébrée tous les jours, sauf aux solennités, aux Dimanche de l’Avent, du Carême et du Temps Pascal, pendant la Semaine Sainte et l’octave de Pâques, le 2 novembre, le Mercredi des cendres, tant que durera la pandémie.
  2. Monseigneur Ravel demande que soit reprise et priée quotidiennement, par le clergé et les fidèles, l’intention de prière ajoutée le Vendredi Saint :

Pour ceux qui souffrent en ce temps de pandémie

Prions pour tous ceux qui souffrent des conséquences de la pandémie actuelle : que Dieu notre Père accorde la santé aux malades, la force au personnel soignant, le réconfort aux familles et le salut à toutes les personnes qui ont trouvé la mort. (Prière en silence)

Puis:

Dieu éternel et tout-puissant, refuge de ceux qui souffrent, regarde avec compassion la détresse de tes enfants atteints par cette pandémie ;

soulage la douleur des malades, donne la force à ceux qui les soignent, accueille dans ta paix ceux qui sont morts et, en ce temps d’épreuve, accorde à tous le réconfort de ta miséricorde.

Par le Christ, notre Seigneur.

Service de pastorale liturgique et sacramentelle

Le Service de la liturgie continue de proposer des célébrations domestiques et dominicales. On trouve l’accès pour le 2ème dimanche de Pâques.

De plus, il propose, pour le temps de Pâques, de Vivre un chemin de Lumière.

N’hésitons pas à les proposer aux fidèles !

Un numéro vert pour les personnes isolées

Le diocèse de Strasbourg a mis en place un numéro vert qui a vocation à être un lieu d’écoute pour les personnes qui souhaitent parler de leurs besoins humains et spirituels.

Ce numéro est gratuit et anonyme.

Les plages horaires s’entendent de 10 h à 22h chaque jour, sept jours sur sept.

L’Église se rend ainsi disponible pour offrir une écoute fraternelle à tout le monde, pratiquant ou non, catholique ou non.

Sixième message aux alsaciennes et alsaciens

Vous trouverez le sixième message, Le Temps dans le temps de l’épidémie, de notre archevêque.

Justificatif de déplacement professionnel

Certains prêtres ou coopérateurs demandent un justificatif de déplacement professionnel.

En principe vous n’en avez pas besoin pour un déplacement professionnel occasionnel ; l’attestation de déplacement dérogatoire cochée à la case 1 suffit (Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés).

Pour les autres cas, téléchargez le formulaire, remplissez-le :

  • Nom et prénom de l’employeur : Jean-Luc LIÉNARD ou Bernard XIBAUT
  • Fonctions : Vicaire général ou Chancelier
  • Durée de validité : 11 mai 2020
  • Nom et cachet l’employeur : Archevêché – Jean-Luc LIÉNARD ou Bernard XIBAUT

Les autres renseignements sont personnels, vous les complétez également.

Vous envoyez le formulaire rempli soit à Bernard XIBAUT, soit à Jean-Luc LIÉNARD. Nous y apposerons le sceau et la signature et nous vous le renverrons.


Nous vivons encore le confinement strict tel que nous l’avons connu pendant le carême.

Le Président de la République a évoqué la date du 11 mai prochain pour une levée [partielle] du confinement… Lors de sa dernière allocution, les cultes n’ont pas été évoqués. A l’heure qu’il est, le gouvernement ou la préfecture n’ont pas encore communiqué sur le sujet.

Il est certain qu’une autre étape nous attend entre le 11 mai et la mi-juillet. Le temps actuel est difficile car nous sommes forcés de quitter notre mode habituel de travail, à savoir la planification méthodique des activités pastorales, pour adopter, bon gré mal gré, celui de la conduite, au jour le jour, quand les informations arrivent.

La patience est une vertu à conserver plutôt que de laisser monter l’impatience. Enfin, il y aura l’après mi-juillet…

Actuellement, Monseigneur l’archevêque, son conseil, les services et d’autres agents pastoraux travaillent pour préparer la reprise pastorale qui sera enrichie par nos expériences de pandémie et de réactivité face à la crise.

La semaine prochaine, les membres du conseil de l’évêque, du conseil presbytéral, de l’assemblée diocésaine de pastorale et les doyens seront consultés à ce sujet.

En communion avec vous tous !

« Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. (Luc 24, 32-33)

Chanoine Jean-Luc LIÉNARD

Vicaire Général Strasbourg