Projet de loi bioéthique : un enfant à tout prix ?

Table ronde du 12 février 2020 à la maison diocésaine St Pierre, 27 rue des juifs à Strasbourg

« La loi de bioéthique, je n’y comprends rien, c’est trop intellectuel ! »

Ce propos énoncé par un jeune catholique engagé dans la pastorale illustre assez bien la manière dont ces questions sont perçues dans la société.

Un projet de loi dont les médias ne parlent plus ou peu, un sentiment que tout est déjà plié puisque les députés favorables au projet sont largement majoritaires, une forme de lassitude dans l’opinion qui s’intéresse davantage à la réforme des retraites qui les touche de manière concrète…

Bref, ce projet loi bioéthique pourtant décisif pour l’avenir de la civilisation ne suscite pas de grands débats dans la société et quand de grands intellectuels ou chercheurs tentent de nous alerter sur les dangers de ce projet, il y a peu de gens pour les écouter

C’est pourquoi, à la demande de Monseigneur Ravel et du Père Hubert Schmitt, vicaire général, nous avons décidé, la pastorale des familles, la pastorale de la santé et le service communication d’organiser cette soirée.

L’objectif est de vous faire entendre une parole singulière, des hommes et des femmes de convictions qui vont tenter d’éclairer nos consciences sur ces sujets si sensibles.

A travers la parole d’hommes d’église, de philosophes, de juristes et de médecins, vous aurez, je l’espère en fin de soirée une meilleure connaissance des enjeux qui sont au cœur de ce projet de loi actuellement en discussion au parlement.

Nous parlerons de cet article emblématique qui concerne la PMA pour les femmes en couple ou les femmes seules mais c’est sans doute l’arbre qui cache la forêt car le projet contient beaucoup d’autre dispositions très peu médiatisées mais peut être beaucoup plus inquiétantes.

Les évêques se sont exprimés publiquement sur ce projet de loi notamment par la voix de Mgr d’Ornellas, en charge de la bioéthique à la CEF ou Mgr Aupetit, archevêque de Paris et médecin.

Une position qui n’est pas forcément entendue et qui est aussi contestée y compris chez certains catholiques. Monseigneur Ravel nous donnera son point de vue au cours de la soirée

Parmi les intervenants, vous pourrez entendre un jeune professeur de philosophie de 42 ans enseignant à Fustel de Coulanges en prépa littéraire. Lorrain d’origine, il vient de s’installer a Strasbourg avec sa femme es ses quatre enfants. Peut -être avez-vous lu certain de ses ouvrages ou articles dans la presse. Il s’agit de Martin Steffens qui réfléchit beaucoup sur ces questions de bioéthique.

Anne Danion, pédopsychiatre et le Père Jean-Marie Kientz, curé de Saverne interviendront également. Mais je vous laisse pour commencer avec Grégor Puppinck, juriste reconnu sur le plan international. Spécialiste du droit de la famille, il est directeur du centre européen du droit et de la justice. Il écrit et publie régulièrement des articles sur la bioéthique.

Bonne écoute !

François-Nicolas d’ALINCOURT, directeur de la communication du diocèse de Strasbourg et modérateur de la conférence

Écoutez Grégor Puppinck

Écoutez Anne Danion

Écoutez le père Jean-Marie Kientz

Écoutez l’échange entre les intervenants et le public