Les trois arts sacrés de Christoff Baron

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, la Cathédrale Notre Dame de Strasbourg invite à des visites guidées de l’exposition de Christoff Baron par l’artiste lui-même.

« L’iconographie m’a très tôt fasciné, a déclaré l’artiste, peut-être parce qu’elle était proscrite du milieu protestant fondamentaliste dont je suis issu. Je m’intéresse ces dernières années à une forme très particulière d’icône, qui donne à voir une image ourlée de scènes périphériques afférentes au sujet central. J’appelle ces compositions des “icônes narratives”. Elles constituent pour moi les prémices d’un art plus tardif, la bande dessinée. »

Les oeuvres d’Hergé sont, pour Christoff Baron, des vitraux. « La fameuse ligne claire de l’école belge rappelle, selon lui, le cordon de plomb, où les aplats de couleur sont les morceaux de verre teints. »

Et l’artiste précise : « Lorsque je réalise un travail pour une église, j’essaie d’inclure un rappel formel de la découpe des vitraux. Les vernis colorés sur les bois poncés offrent une transparence semblable à celle du verre. »

Outre l’icône et le vitrail, Christoff Baron rend hommage, dans son exposition, à l’enluminure, où texte et dessin forment un seul corps. La réunion du mot et de l’image, ses deux passions, se trouve dans les cartels qui décrivent ses oeuvres. C’est le J de Jésus sur le gré rose de la cathédrale.

  • Samedi 21 septembre, à 10h, 14h, 15h, 16h
  • Dimanche 22 septembre, à 14h, 15h, 16h

Cathédrale Notre Dame de Strasbourg

Entrée libre dans la limite des places disponibles – uniquement après retrait d’un carton au presbytère de la Cathédrale, 1 rue de Rohan à Strasbourg – avant le 18 septembre, dernier délai.

Renseignements : 03 88 21 43 34 aux heures de bureau