Dieu existe, son nom est Petrunya

Voilà un film a ne pas manquer pour plusieurs raisons :

  • Sa réalisatrice Teona Strugar Miteska est macédonienne, il faut préciser de la République de Macédoine du Nord. Il est extrêmement rare de voir sur nos écrans un film d’une telle provenance. Il est imprégné de la culture d’Europe orientale. Teona vit aujourd’hui à Bruxelles.
  • Ce film a obtenu le prix œcuménique au dernier festival de Berlin.
    « Le jury œcuménique attribue son prix à une parabole moderne, Dieu existe, son nom est Petrunya, pour son portrait audacieux d’une jeune femme méprisée qui devient une militante des droits de la femme.
    Lorsque Petrunya intervient spontanément à un rituel orthodoxe exclusivement masculin, en attrapant une croix jetée dans une rivière par un prêtre, elle brise les traditions religieuses et sociales.
    Son refus initial de rendre la croix libère sa force intérieure face aux conventions institutionnelles et révèle Dieu en elle ».

Synopsis

A Stip, petite ville de Macédoine, tous les ans au mois de janvier, le prêtre de la paroisse lance une croix de bois dans la rivière et des centaines d’hommes plongent pour l’attraper. Bonheur et prospérité sont assurés à celui qui y parvient.

Ce jour là, Petrunya se jette à l’eau sur un coup de tête et s’empare de la croix avant tout le monde.

Ses concurrents sont furieux qu’une femme ait osé participer à ce rituel ; La guerre est déclarée, mais Petrunya tient bon : elle a gagné la croix, elle ne la rendra pas…

Ce film est à découvrir à partir du 1er mai au cinéma Star à Strasbourg (27 rue du Jeu des enfants). Pendant deux semaines vous bénéficiez du tarif préférentiel de 5 euros à toutes les séances en vous recommandant du diocèse de Strasbourg.

Pour connaître les horaireshttps://www.cinema-star.com/