L’émouvant « au revoir » de Strasbourg aux victimes de l’attentat du marché de Noël

Quelque 350 artistes, musiciens, danseurs ou conteurs ont pris possession de l’église Saint-Thomas, samedi à Strasbourg, pour un hommage cosmopolite et culturel aux victimes de l’attentat du 11 décembre 2018.

« Cette journée, ça va permettre de dire au revoir ». Comme de nombreux autres Strasbourgeois, François Hiffler a rejoint, samedi 9 février, l’église Saint-Thomas, au cœur de la capitale alsacienne, pour un hommage cosmopolite et culturel aux victimes de l’attentat du marché de Noël.

Deux mois après l’équipée mortelle de Chérif Chekatt, qui a laissé derrière lui cinq morts et une dizaine de blessés, quelque 350 artistes, musiciens, chanteurs, danseurs ou conteurs ont pris possession de la « cathédrale du protestantisme alsacien ». Concerto de Mozart, flamenco, chansons françaises ou yiddish, poésie et lectures s’enchaînent. Dans les travées, les visages sont graves, les yeux parfois rougis, les sourires un peu tristes. Strasbourg panse encore ses plaies.

« Tous unis contre la barbarie »

Debout au premier rang, un père et sa petite fille de 9 ans tendent un calicot blanc qui proclame : « Tous unis contre la barbarie ». « Nous sommes venus pour montrer notre soutien, notre solidarité, montrer que la vie continue », explique Abel Ouali, un « commerçant strasbourgeois et musulman ». « Nous avons été choqués, bouleversés, sidérés, par cette attaque dans la ville des droits de l’Homme et des libertés », enchaîne-t-il….