Visite pastorale de la zone de Wissembourg

Du vendredi 28 septembre au lundi 1 octobre, Mgr Luc Ravel effectuait la visite pastorale de la zone de Wissembourg. Nous l’avons suivi tout au long de sa première journée à l’écoute des différentes réalités du diocèse.

Rencontre avec les jeunes du Séminaire de Walbourg

C’est à l’église de Gunstett que les élèves des classes terminales du Séminaire de Jeunes de Walbourg avait donné rendez-vous à Mgr Ravel, en ce premier jour de sa visite pastorale.

Cette rencontre avait été préparée de longue date par un travail en groupe autour de plusieurs questions :

  • Quelles sont vos attentes de jeunes aujourd’hui ?
  • Comment percevez-vous le monde actuel ?
  • Quelle est votre place dans le monde ?
  • Quelles sont les grandes questions que vous vous posez ?
  • L’Église et la foi ont-elles une place pour vous ?

Chaque groupe avait rédigé une synthèse de ses échanges et l’avait transmis à Mgr Ravel pour qu’il puisse réagir devant les lycéens.

Devant une vision assez pessimiste du monde, Mgr Ravel a essayé de délivrer à ces jeunes un message d’espérance enraciné dans l’Évangile.

Chacun est à la recherche du bonheur, même s’il y a plusieurs manières de le chercher et de le trouver. Une recherche du bonheur dans un monde marqué par la lumière mais aussi par les ténèbres. « Il faudrait que chacun soit capable de découvrir les deux côtés du monde : celui qui est magnifique (la beauté de la nature, la beauté de l’humanité) mais aussi celui qui est sombre ».

L’important pour chaque individu est de se situer avec ce qu’il est, avec les richesses qui sont en lui : « Dieu a une idée sur chacun de vous, même si vous vous n’avez aucune idée de lui ».

Dans la période de maturation qui est la leur, Mgr Ravel a insisté sur le fait de se faire accompagner pour discerner leur propre vie : « Vous ne vous en sortirez pas tout seul. Il vous faut un accompagnateur avec qui vous puissiez parler de votre vie, de ce que vous êtes et ceci dans une relation libre.

Comme le dit le dicton :’L’homme le plus intelligent du monde n’a jamais vu sa nuque’. Faites vous accompagner par un prêtre, par un agent pastoral. Ils doivent vous consacrer du temps pour cela ».

Revenant sur les grandes questions de la vie (« d’où je viens, qui suis-je, où je vais »), Mgr Ravel a rappelé les réponses qui nous viennent de l’Évangile : vous venez de Dieu qui vous a fait par amour à son image, vous êtes un être humain et le Temple de Dieu pour aimer comme Dieu aime, vous allez vers l’éternité de l’amour.

A partir de son expérience spirituelle, Mgr Ravel les a invités à partir à l’aventure : « Partez au désert, faites l’expérience de Dieu. C’est l’expérience du silence qui vous permettra de rencontrer le Seigneur ».

Après ce temps de rencontre, les jeunes sont partis avec leur évêque pour rejoindre l’ensemble de leurs camarades et professeurs au Liebfrauenberg au terme d’une marche de 7 km à travers la campagne ensoleillée et participer à un pique-nique géant.

Visite de Marienbronn et rencontre avec les acteurs du SEM à Lobsann

Dans le cadre du Centre de Soins de Suite et de Réadaptation en Addictologie de Marienbronn, Mgr Ravel a rencontré les acteurs de la Pastorale de la Santé.

Accueilli par Marc Kusterer, directeur général de la Fédération de Charité dont dépend cet établissement, et de sa directrice, Mgr Ravel a découvert l’accompagnement réalisé dans ce centre auprès des personnes libérées de leurs addictions pour leur permettre de prendre un nouveau départ.

Un accompagnement réalisé d’un point de vue psychologique par tout le personnel de soin mais aussi à travers des ateliers manuels (peinture, poterie, bois, jardinage …) que Mgr Ravel est allé visiter.

C’est ensuite Brigitte Galivel, coordinatrice du SEM pour la zone pastorale, qui a présenté la mission du Service Evangélique des Malades.

150 bénévoles animent ce service dans les différents établissements de santé, de retraite mais aussi à domicile.

Après plusieurs témoignages, Mgr Ravel a insisté sur plusieurs aspects de cette mission. Une belle mission tout d’abord puisque tout baptisé est envoyé auprès des malades au nom du Christ, par le Christ.

Une mission qui est une présence spirituelle avec le sourire quand toute communication devient difficile. « Notre présence au nom de Jésus joue sur la dimension spirituelle de l’homme. Vous êtes au soin du cœur de l’homme ».

Au terme de cette rencontre, avant la célébration eucharistique, Isabelle Beyrouthy a remis à Brigitte Galivel sa lettre de mission au service de la Pastorale des Personnes Handicapées.

Assemblée de la zone pastorale à Surbourg

En fin d’après-midi, dans la salle des fêtes de Surbourg, avait lieu l’assemblée de zone (200 personnes) avec tous les acteurs locaux représentant les dix communautés de paroisse reparties en quatre doyennés. C’était l’occasion pour tous de faire la connaissance du Père Philippe Burgy, nouveau vicaire épiscopal.

Après une petite collation et une présentation des différentes communautés de la zone, Mgr Ravel a pris la parole pour répondre à des questions et inviter à la coresponsabilité dans l’Église pour la faire vivre même si les forces semblent s’épuiser.

Le message de l’archevêque était clair : « L’arbre n’est pas mort. On ne va pas fermer la boutique ».

Devant une société qui s’éloigne de l’Église en raison de la crise de la modernité, devant une actualité dramatique à l’intérieur même de l’Eglise, Mgr Ravel a invité à ne pas baisser les bras et à garder l’espérance « car ce monde est dans les mains de Dieu qui nous invite à le servir ».

Visite Pastorale Wissembourg