Le père Jean Stern, un témoin pour notre temps

À l’invitation de la Fraternité des compagnons de Saint-Joseph, le Père Jean Stern, 91 ans, était le 12 juin à Strasbourg pour présenter son livre « Jean-Paul II et le mystère d’Israël ».

Edouard Belaga, responsable de la Fraternité présente quelques traits de cette personnalité exceptionnelle.

Jean Stern nous parle de son livre

Jean Stern est né en Autriche dans une famille juive. Devant la montée du nazisme, ils se réfugient en France près de Grenoble. Son père est arrêté puis déporté à Auschwitz et gazé en août 1942. Ce même mois de 42, il est arrêté avec sa maman à la Tronche en Isère.

Considéré comme trop jeune, il n’est pas, au contraire de sa mère, déporté. Il est accueilli par un couple d’enseignants du Petit séminaire de Grenoble. Il a 15 ans.

« À l’époque, je me sentais déjà catholique, j’avais envie d’être prêtre mais ma mère n’était pas trop d’accord. Mais je pense qu’aujourd’hui, elle en est heureuse, »

explique Jean Stern. Il est entré au séminaire en 1943 sous le nom de Jean-Marie Marque et il est devenu prêtre en 1953 et missionnaire de Notre Dame de la Salette.

Le père Jean Stern est théologien et l’auteur notamment de « Jean-Paul II et le mystère d’Israël » (Parole et Silence, 2015). Il y analyse « la relation vitale qui unit le peuple juif et l’Église » selon Jean-Paul II. Son témoignage en est une illustration.

Aujourd’hui,  Jean Stern est aumônier de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Salette.

Suivre la conférence lors de son intervention du mardi 12 juin à 19 h au Munsterhof (9 rue des Juifs • Strasbourg).

 

Approfondir votre lecture