Mgr Vincent Dollmann, nommé archevêque coadjuteur du diocèse de Cambrai

Le Pape François a nommé ce vendredi 25 mai, Mgr Vincent Dollmann archevêque coadjuteur du diocèse de Cambrai, il était jusqu’à alors évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Strasbourg. 

Ordonné prêtre en 1990 pour le diocèse de Strasbourg,

  • Mgr Vincent Dollmann fut aumônier du « Séminaire des jeunes » de Walbourg (Bas-Rhin) de 1990 à 1999.
  • Durant un an (1995-1996), il suit une formation auprès de l’Institut de formation d’éducateurs du clergé de Paris.
  • Entre 1996 et 2009, Mgr Dollmann eut plusieurs fonctions : directeur spirituel au grand Séminaire de Strasbourg ; prédicateur et confesseur à la cathédrale de Strasbourg et membre du bureau diocésain pour l’éducation catholique et du bureau diocésain des vocations.
  • À partir de 2006, il devint curé de la paroisse Sainte-Madeleine de Strasbourg et vice-recteur du Séminaire.
  • De 2009 à 2012, Mgr Dollmann travailla au service de la Congrégation pour l’Éducation catholique et du séminaire Pontifical français de Rome.
  • Depuis 2012, Mgr Vincent Dollmann était évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Strasbourg.

L’évêque coadjuteur est nommé aux côtés de l’évêque diocésain avec droit immédiat de succession. Lorsque survient la démission ou le décès de l’évêque titulaire, le coadjuteur prend immédiatement sa place sur le siège de l’évêque.

Mgr Dollmann sera accueilli par Mgr Garnier le dimanche 10 juin à la Maison diocésaine de Cambrai.

  • Dimanche 10 juin 2018, à la Maison du diocèse de Raismes, présentation des lettres apostoliques de nomination au collège des consulteurs et accueil par les prêtres, les diacres, les séminaristes, les communautés religieuses, les permanents et responsables des services et mouvements diocésains.
  • Vers la fin de l’année civile, avant Noël, Mgr François Garnier, archevêque de Cambrai, prévoit de transmettre sa charge à Mgr Vincent Dollmann. A cette date aura lieu l’accueil officiel à la cathédrale Notre-Dame-de-Grâce de Cambrai.
  • Vendredi 29 juin 2018, à 18h30, en l’église Sainte-Madeleine de Strasbourg (Quartier de la Krutenau)
  • Samedi 30 juin 2018, à 18h30, en l’église Saint-Léger de Koetzingue

Aux habitants et aux fidèles catholiques du diocèse de Strasbourg

Le 16 avril dernier, Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France, m’a fait part de la décision du Pape François de me nommer archevêque coadjuteur de Cambrai. Or je venais de participer pour le diocèse de Strasbourg à la rencontre internationale des évêques en Terre-Sainte, organisée par le Chemin néocatéchuménal.

A l’église de la primauté de Pierre au bord du lac de Galilée, l’Archevêque d’Addis-Abeba en Ethiopie nous a permis de renouveler notre don au Christ à travers la question qu’il avait posée à saint Pierre : « M’aimes-tu ? ».

L’Archevêque ajoutait alors la prédiction du Seigneur : « Quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudras pas… Suis-moi ».

Je ne pensais pas que trois jours plus tard, je devrai me rendre disponible d’une manière encore plus radicale à cet appel du Seigneur.

Je ne connais pas la région de Cambrai, mais je sais que je peux compter sur l’Archevêque Mgr François Garnier qui par sa bonté pastorale saura m’introduire dans mon nouveau ministère.

Les six années passées à Strasbourg aux côtés des Archevêques successifs Mgr Jean-Pierre Grallet et Mgr Luc Ravel me permettent d’envisager une telle collaboration.

Comme Mgr François Garnier, Mgr Christian Kratz témoigne d’une humilité et d’un courage dans l’épreuve de la maladie qui m’invitent à un abandon entre les mains du Seigneur.

Mon  « oui » au Seigneur, je peux le donner grâce au vôtre ! Je rends grâce pour vos fidélités à vos états de vie et à vos missions. Evêques, prêtres, diacres, religieux, séminaristes, jeunes et aînés, valides et malades, nous pouvons nous soutenir en vivant nos situations et nos missions dans la lumière et le dynamisme de la foi au Christ.

J’accueille ma nouvelle mission d’évêque, lucide sur mes limites, mais en même temps confiant dans la grâce du Seigneur. Il ne me refusera pas d’accorder le courage pour annoncer l’Évangile et le zèle pour guider son Église.

En vous disant ma profonde reconnaissance pour vos témoignages d’amitié et de foi, je vous assure de ma proximité par la prière,

+ Vincent Dollmann, Archevêque coadjuteur de Cambrai

Aux habitants et amis du diocèse de Cambrai

En ce 25 mai 2018 a été rendu public le choix du Pape François de me nommer archevêque coadjuteur de Cambrai.

J’aurai tout à découvrir de votre région et de votre  diocèse, mais je sais que je peux compter sur l’Archevêque Mgr François Garnier. Je l’ai rencontré quelques fois à Rome entre 2009 et 2012 lors de mon ministère de formateur au Séminaire français.

J’ai pu estimer sa bonté et son zèle pastoral. Aujourd’hui face à la maladie, Mgr Garnier témoigne à la fois d’une humilité et d’un courage qui révèlent son abandon entre les mains du Seigneur. Dès les premiers échanges au téléphone, j’ai trouvé chez notre Archevêque un grand frère dans la foi et un soutien dans le ministère.

Je compte sur l’accompagnement de chaque habitant pour que votre région devienne rapidement ma région.

Comme alsacien, je retrouve quelques traits du département du Nord qui me sont chers : une âme forgée au carrefour de diverses cultures, l’engagement de chrétiens dans le domaine social et politique, et l’enracinement de foi dans un terreau de belles et nobles traditions populaires.

Comme évêque, je viens à votre rencontre en rendant grâce pour le ministère des prêtres et diacres, le témoignage de la vie consacrée et l’engagement de foi de nombreux chrétiens, enfants, jeunes et adultes pour lesquels le récent Concile provincial veut insuffler un nouvel élan missionnaire.

Avec cette nouvelle étape dans mon ministère épiscopal, je désire refaire le choix de ma devise : « Caritas Christi urget nos », « la charité du Christ nous presse » (2Co). Elle m’invite à rendre grâce avec vous pour le trésor de la foi qui est le don le plus précieux ; il nous introduit à la vie divine et nous aide à vivre nos responsabilités dans le dynamisme de l’espérance et de la charité.

Notre foi au Christ nous pousse à participer au travail d’humanisation de l’homme et de son rapport aux autres et à la création. Comment ne pas rendre grâce pour l’engagement de tant de Chrétiens en faveur de l’accueil des pauvres et des exclus, du soin des malades et des personnes âgées, de l’éducation des jeunes, de la promotion de l’art et de la culture.

La foi au Christ par son exigence de charité gratuite et universelle est ainsi un bien précieux pour la société et pour le monde.

Soyez assurés de ma proximité par mon amitié et ma prière.

Que Notre Dame de Grâce nous garde dans la foi et la charité du Christ.

+ Vincent Dollmann, Archevêque coadjuteur nommé de Cambrai

Mgr Vincent Dollmann répond aux questions de Marc Larchet concernant sa nomination comme évêque coadjuteur du diocèse de Cambrai.