53ème Journée mondiale des communications sociales

Nous célébrons la Journée mondiale des communications sociales

  • chaque année le dimanche suivant la fête de l’Ascension (30 mai 2018).
  • Chaque année également, le 24 janvier-en la fête de Saint François de Sales (patron des journalistes)- le Pape publie un message annonçant le thème de l’année.

Le week-end du 1er et 2 juin 2019 est choisi par l’Église universelle pour que les communautés de paroisses soient sensibilisées à l’importance de la communication pour vivre en Église et faire rayonner la Bonne Nouvelle de l’Évangile dans le monde entier.

Cette journée est aussi un temps de solidarité pour contribuer au financement des actions de communication proposées par l’Église catholique d’Alsace, la quête de ce jour est une quête impérée et reversée à la Mense épiscopale.

Message du pape François

Chaque année le Pape François choisit un thème pour cette journée. Pour cette 53è journée mondiale des communications sociales il nous invite à une réflexion autour des réseaux sociaux : «  Nous sommes membres les uns des autres (Ep.4,25) ; des communautés de réseaux sociaux à la communauté humaine ».

Nous vous proposons une synthèse du message du Pape François :

Dans son message du 24 janvier 2019, rendu public en la fête de saint François de Sales, patron des journalistes, le pape François nous invite à

« réfléchir sur le fondement et l’importance de notre être-en-relation et à redécouvrir (…) le désir de l’homme qui ne veut pas rester dans sa solitude ».

Le réseau et la communauté

Si l’Homme est fondamentalement un être de relation, la construction de réseaux autour de lui, en particulier sur internet, peut être vue comme « un atout », « une source de connaissances et de relations ». Malheureusement, internet est également « l’un des lieux les plus exposés à la désinformation et à la distorsion consciente et ciblée des faits et relations interpersonnelles. »

Pour le pape François, il est nécessaire d’envisager les réseaux sociaux comme une véritable communauté, qui « fonctionne grâce à la coparticipation » de tous ses membres, et qui soit basée sur l’écoute mutuelle, le dialogue, et l’utilisation responsable du langage.

Membres d’un seul corps

Pour (re)trouver cette véritable identité communautaire sur les réseaux sociaux, le pape invite à s’approprier la métaphore « du corps et des membres, que Saint Paul utilise pour parler de la relation de réciprocité entre les personnes, fondée dans un organisme qui les unit. » (Ép. 4, 25). Autrement dit, « comme chrétiens, nous nous reconnaissons tous membres de l’unique corps dont le Christ est la tête ». De cette relation de réciprocité naît la nécessité de « se débarrasser du mensonge et à dire la vérité », y compris sur les réseaux sociaux.

Le pape François rappelle ainsi que « nous sommes appelés à manifester cette communion qui est la marque de notre identité de croyants », et qui trouve sa source dans « la communion de l’amour entre les Personnes divines » de la Trinité.

La vérité de la rencontre

En conclusion, « l’utilisation du Web social est complémentaire de la rencontre en chair et en os. (…) Si le réseau est utilisé comme une extension ou comme une attente d’une telle rencontre, alors il ne se trahit pas et demeure une ressource pour la communion », souligne le pape. Ainsi, « si une famille utilise le réseau pour être plus connectée, pour ensuite se réunir à table et se regarder dans les yeux, alors c’est une ressource ».

Et le Saint-Père de rappeler que l’Église elle-même « est un réseau tissé par la communion eucharistique, où l’union n’est pas fondée sur ‘j’aime’, mais sur la vérité, sur l’ ‘Amen’. »

L’action menée par le service de communication du diocèse

Pour informer les chrétiens d’Alsace, le service de la communication investit les différents médias :

  • Presse écrite avec le mensuel Carrefours d’Alsace (également disponible gratuitement sur le web à tout moment dans sa version digitale)  et l’annuel L’almanach Sainte-Odile
  • La télévision avec la production du magazine Paroles, 15 minutes de reportages produites toutes les deux semaines et diffusées à plusieurs reprises sur Alsace 20 (canal 30 de la TNT) et sur les réseaux câblés de télévision.
  • La radio avec la création depuis le 5 décembre 2018 de RCF Alsace (voir notre ci-dessous).
  • L’univers numérique  avec le site web catholique.alsace qui chaque jour vous informe de l’actualité de l’Église en Alsace et vous propose de multiples renseignements, avec les réseaux sociaux, en particulier sur facebook  ; La newsletter récapitulant toutes les informations importantes de la vie du diocèse et de l’Église de la semaine (envoi par mail le jeudi).

Le service accompagne également les paroisses qui le désirent dans leurs actions de communication, dans la mise en place d’un site internet, dans la concertation entre délégués communication des EAP.

Enfin le service développe les relations presse, publie les communiqués de presse, organise les conférences de presse permettant d’avoir une présence importante de l’Église d’Alsace dans les médias généralistes.

La nouveauté RCF Alsace : une voix à partager

Trouver son chemin ! Voilà sans doute ce que désire tout auditeur qui s’intéresse à une nouvelle radio ; RCF Alsace vous offre plus de 200 émissions chaque semaine…comment s’y retrouver ? Itinéraire d’un auditeur curieux de chroniques, flashs info ou temps spirituels sur sa nouvelle Radio Francophone en Alsace !

L’actualité a toute sa place sur RCF ! Elle commence, comme chez beaucoup de nos confrères, à 6h30 ! Journaux, chroniques et grands invités se succèdent jusqu’à 9h. À ne pas rater : deux journaux d’actualités locales, à 7h et à 8h, en direct des studios de Strasbourg.

Parce que nos vies quotidiennes sont pleines de belles choses à partager et à expérimenter, RCF s’en fait l’écho grâce à des émissions comme « À votre service ! » tous les jours à 10h. Ou bien, en direct de Strasbourg et animé par Nicolas Humbert « Bienvenue chez vous », à midi sonnante !

La spiritualité tient une place de choix sur RCF. La prière du matin est offerte dès 5h30 ! Puis régulièrement au cours des Matinales. Le dimanche, à 9h15, des prêtres du diocèses commentent l’Évangile du jour dans « Quelle Nouvelle ! » et les « Voix protestantes » se font entendre sur un autre texte biblique à 10h15.

La culture au sens large, qu’elle soit musicale, économique ou même scientifique s’écoute en particulier chaque jour à partir de 19h30 (« Ouvrons les guillemets », « Vous avez dit Artiste », « Place de l’Europe », le « Mag de l’éco »).

Laetitia Forgeot d’Arc, directrice d’antenne

Pour en savoir plus : https://rcf.fr/

Zoom sur… des émissions alsaciennes !

·         « Place de l’Europe »

« Une fois par mois, j’anime l’émission Place de l’Europe. À cette occasion, je rencontre un invité, qui, à travers son parcours, son expérience, ses projets, ses convictions, a un lien fort avec l’Europe. En tant qu’alsacienne, j’ai été très marquée par le témoignage de ma mère, qui a connu la guerre, et pour qui l’Europe a toujours été une garantie pour la paix. C’est important pour moi de partager cet héritage !» Lysiane Collon-Bender

Pour l’écouter : le lundi à 19h30, et le samedi à 17h

·         « Eurêka » et « Science en conscience »

« Eurêka est construite autour de la rencontre avec un scientifique. L’objectif est de rendre les sujets abordés accessibles au grand public. Une fois par mois, l’émission est réalisée en partenariat avec le CNRS (Centre national de la recherche scientifique). La chronique Science en conscience est une petit nouvelle scientifique hebdomadaire, ayant pour but de faire réfléchir, sur un ton un peu décalé, et avec une pointe d’humour, mais toujours basée sur des publications scientifiques ! » Paul Fonteneau

Pour l’écouter : Eurêka : le mardi à 11h et à 20h. Science en conscience : le lundi midi.

·         « Être et avoir »

« Chaque mois, j’anime l’émission « Passionnément vivant », qui fait partie du magazine de la famille « Être et avoir ». Je donne la parole à un invité dont la vie touche au handicap. Il me parle de son expérience, de ses coups de cœur, coups de gueule, mais aussi de ses rêves. Cela peut être une personne handicapée, quelqu’un de son entourage, un professionnel… Je suis surprise à chaque émission de la beauté, de la profondeur des échanges, et du message que mes invités veulent faire passer. » Isabelle Beyrouthy

Pour l’écouter : le mercredi à 11h

Tous ces outils de communication sont les vôtres, ils veulent être le relais de vos témoignages de chrétiens, de vos initiatives, des événements que vous organisez.

Nous sommes à votre service, utilisez-nous, faites nous connaître, lisez, regardez, écoutez ce que l’Eglise en Alsace fait.

Intentions de prière

Seigneur, en cette journée mondiale de la communication, le pape François nous invite à communiquer l’espérance et la confiance en notre temps.

Afin que ceux qui travaillent dans les métiers de la communication et des médias se laissent guider par l’Esprit Saint, et deviennent ainsi capables de discerner en tout évènement ce qui se passe entre Dieu et l’humanité, l’histoire d’un Dieu qui est venu, par le Christ, nous sauver par amour.

Seigneur, nous te prions.

Seigneur, tu confies à ton peuple la Bonne Nouvelle qui est Jésus lui-même. Afin qu’animés de l’Esprit Saint, nous soyons témoins et que nous façonnions notre manière de communiquer, dans l’espérance du Royaume de Dieu, en apercevant et en éclairant la bonne nouvelle présente dans la réalité de chaque histoire et le visage de chaque personne.

Seigneur, nous te prions.

À l’occasion de la Journée mondiale des communications sociales, les fidèles du diocèse sont invités à contribuer au financement du service communication du diocèse lors de la quête des messes dominicales des 1er et 2 juin prochains. Merci pour votre générosité.

Approfondir votre lecture