Enseignement religieux : pas de polémique

Suite à une information parue dans la presse, faisant entendre que le projet de création d’une modalité d’enseignement religieux du secondaire visant l’éducation au dialogue interreligieux et interculturel (EDII) pouvait être étendu au delà de l’Alsace et concerner aussi la Moselle, Mgr Jean-Christophe Lagleize, évêque de Metz, a transmis à la presse son désaccord affirmant que son diocèse ne partage absolument pas cette perspective d’un cours interreligieux.

Le projet élaboré depuis plus de deux ans par le diocèse de Strasbourg, l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL), et pour lequel avec le Grand rabbin de Strasbourg, le Président du Conseil Régional du culte musulman et le Président de la Communauté bouddhiste d’Alsace ont apporté leur accord, a reçu la validation de la commission de droit local d’Alsace-Moselle.

« Nous sommes conscients d’apporter une nécessaire participation à la construction d’une société apaisée, nous envisageons ce cours comme un service innovant et pertinent », précise Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, et Mgr Christian Kratz, évêque auxiliaire de Strasbourg en charge de l’Enseignement religieux. Ils ajoutent « nous ne voyons pas là de sujet polémique mais une différence légitime de points de vue ».

Voici les trois communiqués rédigés sur cette question