Les Chanteurs à l’Étoile portent la Bonne Nouvelle

Plus de 500 jeunes d’Alsace de 10 à 15 ans ont, entre Noël et l’Épiphanie, portés la Bonne Nouvelle dans leur village, leur quartier. Klaus-Martin Simon donne le sens de cette action d’évangélisation.

Les Chanteurs à l’Étoile sont nés au Moyen-Age en Allemagne. Des enfants, déguisés en mages et porteurs d’une étoile allaient de porte en porte souhaiter les vœux de Noël aux habitants en chantant.

Cette tradition était encore bien vivante chez nos voisins allemands, plus de 300 000 enfants se mobilisent durant les périodes de fête pour porter la Bonne Nouvelle au nom de leur baptême.

En Alsace l’initiative se développe depuis plus de 10 ans. Une cinquantaine de paroisses, du nord en sud du diocèse, créent des petits groupes d’enfants de 10 à 15 ans, accompagnés d’un adulte, pour chanter les vœux de Noël et bénir les maisons. Le curé envoie ces enfants en mission, déguisés en mages.

 

Klaus-Martin Simon, délégué diocésain du Service de la Mission Universelle, donne le sens de cette action d’évangélisation.

 

L’accueil est le plus souvent très chaleureux. Cette action aussi pour objectif de collecter des fonds pour soutenir des projets au service de l’enfance dans le monde. Cette année ce sont des associations travaillant sur la lutte contre le travail des enfants en Inde qui seront aidées.

Depuis plusieurs années, Europapark a souhaité remercier les enfants pour leur action en invitant le dimanche de l’Épiphanie une centaine de jeunes choisis parmi les groupes paroissiaux d’Allemagne, de Suisse et d’Alsace.

En début de journée, ils chantent la Bonne Nouvelle et témoignent de leur mission sur un podium devant le public des visiteurs intrigués par cette opération. Puis ils bénéficient des joies du parc. Cette année, ce sont les enfants de Reichstett et Souffelweyersheim qui représentaient l’Alsace à cette journée festive.

 

Chanteurs à l'étoile