4ème conférence d’Arts et cloître

masque d’Apollon de Bourdelle

Le temps ce grand sculpteur.

Mettre en œuvre une sculpture demande du temps. Temps du modelage, du moulage, de la taille ou de la fonte, sans compter le temps de la réflexion ou des hésitations de l’artiste.

Mais le temps est aussi par lui-même un agent de la transformation de l’œuvre sculptée, temps long des siècles qui érodent la sculpture en extérieur et lui confèrent une dimension dramatique, temps plus court du séchage et de la dégradation d’une terre oubliée.

Dès le XVIème siècle, personne, Michel-Ange y compris, n’avait osé toucher à certains fragments antiques, tels le Torse du Belvédère, jugé parfait, mais c’est seulement à la fin du XIXème siècle, avec Rodin, que la forme incomplète ou accidentée acquiert le statut d’œuvre aboutie.

Le XXème siècle ne manquera pas de s’emparer ensuite de ce paradigme qui permet de faire du temps la quatrième dimension de la sculpture.

Antoinette Le Normand -Romain, conservateur général honoraire du patrimoine donnera une conférence sur ce sujet pour Arts et cloître samedi 20 janvier 2018 de 16h30 à 18h au caveau de la chartreuse de Molsheim : «  le temps, ce grand sculpteur, inspirateur de Rodin, Bourdelle et Matisse »

Écoutons Laurence Levard de l’observatoire Foi et Culture

Entrée libre, places limitées.

Réservation conseillée au 03 88 47 24 85.

Plateau à la sortie.