La Toussaint

Toussaint et jour de prière pour les défunts

Le 1er novembre, jour de la Toussaint, est une des grandes fêtes de l’Année chrétienne. Le 2 novembre est jour de commémoration des défunts. Deux dates distinctes au calendrier, ayant chacune leur signification et très reliées entre elles, au point d’être confondues par la mentalité populaire.

Aujourd’hui, ces journées dépassent largement la sphère des pratiquants habituels. Les célébrations de novembre sont, avec les Rameaux, Noël et l’Assomption, les fêtes populaires les plus fréquentées. Un monde considérable se rend dans les églises et les cimetières.

Les saints sont vénérés. Les défunts sont commémorés. Dans les paroisses, la liste des personnes décédées dans l’année est évoquée dans la prière.

La Toussaint est la célébration, non seulement de tous ceux que l’Église a canonisés, mais aussi, comme dit la Bible, de la « multitude d’élus que nul ne peut dénombrer ». Si un certain nombre d’entre eux ont été officiellement reconnus, à l’issue d’une procédure dite de « canonisation », l’Église sait bien que beaucoup d’autres ont également vécu dans la fidélité à l’Évangile et au service des autres. C’est pourquoi, en ce jour de la Toussaint, les chrétiens célèbrent tous les saints, connus et inconnus.

Le P. Jean-Marie Bedez témoigne en quoi la communion des saints rapproche les vivants et les morts. On comprend mieux en filigrane combien ces jours sont une occasion de vraie relation et aussi de pardon et pourquoi l’Église a choisi le texte des  « béatitudes » pour la Toussaint.

La fête de la Toussaint rappelle aussi que tous les hommes sont appelés à la sainteté. Celle-ci n’est pas une voie réservée à une élite ! Elle concerne tous les hommes de bonne volonté.

Le lendemain, 2 novembre, les catholiques prieront en particulier pour les défunts. Dans la lumière de la Toussaint, cette journée est l’occasion d’affirmer et de vivre l’espérance en la vie éternelle donnée par la résurrection du Christ.

En signe de cette espérance, un grand nombre de personnes se rendront dans les cimetières pour honorer leurs proches disparus et fleurir leur tombe.

La Toussaint, vocation de tout homme à devenir Saint. Le 2 novembre, espérance que la vie est plus forte que la mort. Le premier et le deux novembre ne sont donc pas seulement synonymes de bouchons et de ciel nuageux !

toussaint.catholique.fr

Approfondir votre lecture