Pas à Pas en Terre d’Asile

ardha-haguenauLe samedi 23 septembre, l’association d’Accueil des Réfugiés et Demandeurs d’Asile (ARDAH) à Haguenau, a organisée son premier grand évènement public « Pas à Pas en Terre d’Asile ».

Créée il y a un an, l’association ARDAH héberge et accompagne des migrants dans la vie quotidienne, les démarches administratives et l’apprentissage du français. Elle propose aussi des moments conviviaux pour favoriser la rencontre et le dialogue, pour ouvrir un espace de partage de nos richesses et de nos cultures.

Cette Association a fait le pari d’aller à la rencontre des Haguenauviens, pour les sensibiliser à l’accueil des réfugiés. Cette mission fait partie intégrante des objectifs que les membres se sont fixés lors de la création d’ARDAH. Elle paraît essentielle pour faire évoluer les mentalités et il est évident que seule la rencontre de l’autre, « notre frère en humanité », permet de renverser les préjugés et les fantasmes.
Ils ont voulu faire de cet évènement un moment de fête et de partage. Nous écoutons Marie Pfister et Roselyne Iltis, présidente et membre d’ARDAH :

Un parcours piéton en 6 étapes a permis de faire découvrir les réalités de l’itinéraire du réfugié.
À chaque étape, le visiteur à pu trouver une animation, de la restauration syrienne et une ouverture au dialogue.
L’après midi s’est prolongée par le concert, « Aurores » en l’église saint Joseph. Le groupe de Weitbruch, « Patche Voices », est un groupe intergénérationnel de chanteurs et d’instrumentistes, dont la musique proclame : « Si nous ne dormons pas, c’set pour guetter l’aurore ! ».

ARDAH est une initiative citoyenne locale pour concrétiser les engagements pris par la France dans le concert des nations aux termes de la Convention de Genève.