Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Les équipes Saint Vincent célèbre 400 ans

eq_st_vincent-smallPrésentes dans 64 villes de France, les 2000 femmes bénévoles de la Fédération des Equipes Saint Vincent accueillent, accompagnent et soutiennent chaque année près de 160 000 personnes pour la restauration des liens sociaux.

Recréer du lien pour mettre fin à l’isolement et rendre l’insertion possible

La Fédération Française des Équipes Saint Vincent célèbre 400 ans

Un réseau unique de femmes, au plus près des personnes fragiles

Le 8 mars 2017, la Fédération Française des Equipes Saint Vincent réunit à Paris plus de 400 personnes – équipières et accueillies – pour célébrer l’anniversaire de son mouvement. Cette journée est l’occasion de revenir sur la place des femmes dans l’accueil, l’accompagnement et le soutien des personnes fragilisées par notre société.

Une composition d’équipes féminine pour contribuer à restaurer les liens sociaux

  • Structurée en 90 équipes locales, présente au sein de 64 villes françaises, la Fédération Française des Equipes Saint-Vincent accueille plus de 160 000 personnes par an. La composition exclusivement féminine de ces équipes facilite l’accueil des personnes. En effet, en France, plus de 70% des personnes en situation de pauvreté sont des femmes. Par-delà les différences parfois culturelles, leur lien est plus immédiat avec d’autres femmes qui les accueillent. Par ailleurs, 37% des accueillis sont des familles monoparentales dont le chef de famille est une femme.
  • Fondées il y a 400 ans par Saint Vincent de Paul, les équipes sont désormais présentes dans 53 pays. En France, leur présence répond toujours à un véritable besoin.
  • Parmi les accueillis, plus de 30 000 personnes sont accompagnées régulièrement. Accueil des SDF, hébergements d’urgence, vestiaires, ateliers sociaux linguistiques, soutien scolaire, distribution alimentaire (31% des accueillis en bénéficient) sont autant de propositions faites pour les soutenir et les accompagner

Quelques chiffres

160 000 personnes accueillies par an par la Fédération Française des Equipes Saint-Vincent

34 500 personnes sont régulièrement accompagnées

70% des personnes en situation de pauvreté sont des femmes

Chaque équipe Saint – Vincent est unique et propose des services adaptés à des besoins locaux uniques, identifiés au moment de la création de la structure.

Les actions mises en place à Strasbourg

  • Atelier sociaux linguistiques – insertion sociale et culturelle : le mardi de 9 heures à 10 heures 30 une dizaine de bénévoles accueillent 16 femmes pour l’apprentissage de la langue française, écrite et orale par petits groupes de niveau
  • Réinsertion sociale en ateliers (jardin, couture, cuisine, santé,…
    Accueil –café : le lundi de 14 heures à 16 heures des équipières accueillent des femmes pour un café, un thé. C’est surtout un bon moment passé ensemble à discuter, nous réalisons souvent une recette et partageons le plat préparé.
  • Accueil solidarité (distribution alimentaire, vestiaire épicerie sociale)
    Chaque jeudi de 9 heures à 11 heures un vestiaire pour enfants et adultes est ouvert à tous. Une somme minime est demandée. Après un tri nous sommes en lien avec d’autres associations pour donner ce qui est jugé invendable . Avec la recette du vestiaire l’équipe soutien une cantine de 200 enfants à Madagascar.
    Deux jeudis par mois de 8 heures 30 à 11 heures une dizaine de bénévoles procède à une aide alimentaire sous forme de colis, réservée aux personnes sur avis d’un service social ou d’autres associations. Une contribution financière symbolique est demandée.

Quelques chiffres 2016

  • Aide alimentaire : 659 personnes inscrites. L’âge moyen est de 29 ans
  • Vestiaire : 166 foyers accueillis
  • Ateliers de français : 37 femmes accueillies

Accueil-café : 17 femmes accueillies et 166 passages en 33 ateliers.

Le saviez-vous ?

Vincent Depaul, né à Dax en 1581, est ordonné prêtre à 210 ans, puis s’installe à Paris en 1608. Il y côtoie trois mondes : celui de l’église, de la cour (il est nommé aumônier de la reine Margot, par exemple) et le monde des pauvres à Paris.

Finalement, comprenant que sa véritable vocation est auprès des plus petits et des plus pauvres, Vincent Depaul quitte paris en 1617 et s’installe dans une petite paroisse abandonnée à Châtillon les Dombes, près de Lyon.

Là, un dimanche d’août de 1617, il lance un appel pour aller secourir une famille malade, dans la misère. De nombreuses femmes répondent à son appel. Il est émerveillé par toutes ces bonnes volontés, et très rapidement il éprouve le besoin de les organiser en équipes. Le 8 décembre 1617, Mr. Vincent procède solennellement à l’institution de la première Charité à l’Hôpital de Châtillon.

Les Équipes Saint-Vincent sont nées.

Approfondir votre lecture