Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Les Evêques opposés à l’extension du délit d’entrave à l’IVG

pontier-cef-ivgJeudi 1er décembre en France, l’Assemblée Nationale doit débattre d’une proposition de loi relative à l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse ; délit créé en 1993 pour contrer les mouvements « pro-life » qui s’en prenaient aux services hospitaliers pratiquant l’IVG et qui est puni de 2 ans de prison et 30.000 euros d’amende.

L’article unique de ce nouveau texte vise maintenant à condamner des sites Internet accusés « d’induire délibérément en erreur, intimider et/ou exercer des pressions psychologiques ou morales afin de dissuader de recourir à l’IVG ».

Dans une lettre adressée le 22 novembre dernier au président de la République, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille,Président de la Conférence des Evêques de France, se déclare préoccupé par le contenu de la proposition de loi, et regrette également l’empressement du gouvernement à légiférer. Un passage en force « qui mettrait à mal, un peu plus encore, les justes règles du dialogue pour construire une vie en société respectant les uns et les autres », écrit-il dans sa lettre au Président François Hollande.

Lettre de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence des évêques de France, à Monsieur François Hollande, Président de la République française, au sujet de la proposition de loi « relative à l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse ».