Arts&Cloître | Etty Hillesum, Comment « aborder la nuit les mains vides… »?

arts_et_cloitre_dec_2016« Ô mon Dieu donne-moi une ligne de poésie par jour ! » priait Etty Hillesum. Elle se voulait et se rêvait  poète. Les mots sont  pour elle ce qui nous sauvent. De grands textes nous parlent depuis la nuit des temps. Dans cet Amsterdam des années 43, occupée par les nazis,  dans cette ville qui se fermait chaque jour davantage à la diversité ethnique et religieuse,  le portrait d’une petite marocaine sur le mur de son bureau va inspirer sa quête d’altérité, condition pour penser, aimer , prier et survivre au chaos. Elle cherche et se promène dans les traditions spirituelles, la Torah, Les Évangiles, le Coran, la mystique … Etty Hillesum disait  : « J’ai le sentiment d’être l’une des nombreuses héritières d’un grand patrimoine spirituel. »  Comment va-t-elle à son tour écrire une page de ce patrimoine, l’enrichir et lui offrir sa version de femme juive, libre, amoureuse, moderne, prise dans l’étau d’un « destin de masse »?

Qui mieux que Karima Berger pouvait comprendre et nous parler d’ Etty Hillesum ? Elle parle d’elle comme étant  Arabe et française, orientale et occidentale, musulmane et laïque, femme et écrivain… Femme de deux mondes, femme de dialogue, tournée vers cet autre, cet étranger qui renouvelle son être personnel et spirituel, Karima Berger a dialogué dans Les Attentives ( Albin Michel, 2014), avec cette jeune femme juive morte à Auschwitz, Etty Hillesum, au travers de la figure d’une petite marocaine.

Karima Berger est écrivain, auteur de plusieurs romans et nouvelles et présidente d’Ecritures et Spiritualités. Elle donnera une conférence au caveau de la chartreuse de Molsheim intitulée « Etty Hillesum ou l’art d’aborder la nuit les mains vides »

samedi 3 décembre 2016 de 16h30 à 18h.

Elle dédicacera ses livres à l’issue de la conférence. Entrée libre, places limitées, réservation conseillée au 03 88 47 24 85, plateau à la sortie.

Regardez l’invitation