Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

La santé au cœur de la visite pastorale de Strasbourg-Campagne

C’est à l’EPSAN (Etablissement Public de Santé Alsace Nord) de Brumath que démarrait la visite pastorale de Strasbourg-Campagne de Mgr Christian Kratz.

 

La maladie, source de fragilité et lieu d’humanité

Les sièges n’étaient presque pas assez nombreux pour accueillir l’important public, constitué de professionnels de la santé, de visiteurs de malades et de familles concernées par la maladie d’un proche. Après le traditionnel mot de bienvenue du doyen Christophe Lamm, Mgr Kratz a confié à l’assistance sa joie d’être présent.

Psychologue de formation et diacre permanent, Vivian Jacquin exerce la mission d’aumônier à l’aumônerie de l’EPSAN de Brumath. Visage de l’Eglise à l’EPSAN, cet homme heureux témoigne de sa mission d’accueil, d’écoute et d’accompagnement des patients de l’EPSAN. Ecoutez-le !

Échos de malades, de professionnels, de familles

Plusieurs témoignages se sont ensuite succédés. La difficulté de prier pendant l’épreuve a été évoquée par Jacqueline, souffrant d’un cancer : « Beaucoup d’amis ont prié pour moi. Cela m’a soutenu. Aujourd’hui, je demande à tout le monde de prier pour les malades » a-t-elle confié, émue et reconnaissante. Quant à Claire Rolland-Jacquemin, médecin généraliste, elle a évoqué sa passion pour la médecine mais aussi son combat, parfois épuisant, contre les tracasseries administratives. Sylvie Ahuir, visiteuse de malades, a adressé, avec ces mots empruntés à Etty Hillesum, un message d’espérance : «Nous voudrions être un baume sur tant de plaies ». Invitées à réagir aux témoignages, plusieurs personnes du public ont ensuite pris la parole.

Carmen Zanier est membre du SEM, le Service de l’Évangile auprès des Malades. Elle évoque les attentes des malades mais aussi les joies de sa mission. Ecoutez-la.

 

Porter l’Evangile aux malades, cela ne s’improvise pas ! Sylvie Ahuir, membre de l’équipe diocésaine du SEM, le Service de l’Evangile auprès des Malades, évoque le démarrage d’un prochain cycle de formation à Strasbourg et Reichshoffen, de mars à juin 2016. Ecoutez-la !

 

Tout homme est une histoire sacrée

Très à l’écoute, Mgr Kratz s’est ensuite exprimé. Il a donné à la maladie, vécue ou observée chez un proche, les 4 caractéristiques suivantes : elle déstabilise et fait évoluer ; elle amène à un repli sur soi et à un changement de caractère ; elle entraîne au lâcher prise. Enfin, elle est aussi un lieu de rencontres exceptionnelles qui m’ont beaucoup enrichi. Rappelant combien tout homme est une histoire sacrée, il a formulé le vœu que nos communautés soient des lieux de plus en plus fraternels. Des lieux où l’on se porte, s’accompagne avec tact et délicatesse en cas de coup dur a-t-il ajouté. Puisse cette rencontre nous aider à être plus créatif dans notre souci de nous porter les uns les autres, a conclu Monseigneur Kratz !