Tous unis pour la vie

L1210438Une semaine après les actes de barbarie à Paris, le Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) et le Président de la Grande Mosquée de Strasbourg ont invité tous les représentants des religions et les élus des collectivités territoriales à se rassembler, dans la Grande Mosquée, pour un temps de recueillement et de fraternité.

Monsieur le Préfet de Région a pris la parole au nom de l’État français en remerciant les porteurs de cette initiative. « nous sommes en guerre contre le terrorisme. La réponse de la France sera plus forte que la barbarie, la liberté, l’égalité, la fraternité l’emporteront. »

Chacun a d’abord rendu hommage aux victimes et à leur famille, victimes innocentes, porteuses de joie de vivre, et a eu une pensée en direction du Mali au moment même où 130 personnes étaient prises en otages dans un hôtel de Bamako.

« Nous, membre de la communauté musulmane, nous sommes pleinement membres de la communauté française. Nous devons activement lutter contre les mouvements terroristes qui salissent l’Islam », a affirmé le Président de la Grande Mosquée de Strasbourg.

Christian Albecker, président des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine, a rappelé l’ampleur du défi à relever « une tâche immense nous attend pour éradiquer le mal à la base. C’est une bataille politique et culturelle, mais aussi religieuse. Au coeur de nos religions, nous devons lutter contre tout fondamentalisme et rappeler que les lois de la République l’emportent sur les lois religieuses ».

« Il faut choisir la vie contre la mort, la bénédiction contre la malédiction », insiste le Grand Rabbin de Strasbourg René Guttmann. « La vie est fragile, ce qui nous sépare de la mort, c’est le souffle de vie.  Ce souffle qui nous vient du Dieu de la vie ».

Mgr Grallet, archevêque de Strasbourg, s’est exprimé en tant que citoyen et croyant, « venu vous saluer comme un  frère. Avec fraternité, tout est possible, à condition que nous soyons mutuellement respectueux et justes, généreux et persévérants, courageux et vrais. Ayons le courage de la fraternité ».
Les responsables politiques ont ensuite pris la parole en saluant la richesse du dialogue interreligieux et en insistant sur le fait que la communauté musulmane est un élément important de la société française.

Lire la déclaration de Mgr Grallet

Voir les photos…

Écouter Abdel Aq Nabaoui, vice-président du culte musulman en Alsace

Écouter Mgr Grallet, Archevêque de Strasbourg