#EGC2015 : le débat mobilise

dossiers-egc2015Les États généraux du Christianisme se sont terminés dimanche 4 octobre par la messe télévisée du Jour du Seigneur à la paroisse Saint-Vincent-de-Paul de Strasbourg La Meinau.

Une édition réussie avec la participation de 2 500 personnes, satisfaites de la richesse des débats et des pistes ouvertes pour améliorer le dialogue entre les chrétiens et la société.

L’accueil alsacien fut de grande qualité, reflétant l’ouverture interreligieuse et la fécondité du dialogue avec les autorités publiques.

Une des questions centrales de ces États généraux aura été la conception de la laïcité. Sur ce point, la réponse du ministre de l’Intérieur, lors de son intervention marquante à la cathédrale, a été claire : le rôle des chrétiens aux côtés des autres religions est essentiel à la cohésion sociale et à la mise en ouvre en ouvre de la solidarité. « La loi de 1905 garantit à chacun de croire ou de ne pas croire. La laïcité ne consiste pas pour l’Etat à ignorer l’existence du fait religieux ».

Écouter Jean-Pierre Denis, directeur de l’hebdomadaire La Vie, organisateur des États Généraux tirés le bilan de cette édition alsacienne.

Regarder les photos des EGC

Écouter Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de La Vie