Deuxième conférence d’Arts et Cloître

Une conférence de Florian Métral, docteur en histoire de l’art à Paris 1, sur la chapelle Chigi à Rome célèbre la naissance et le passage du temps par un parallèle  constant  entre l’existence d’Agostino Chigi, banquier des papes et puissant personnage et l’histoire du monde. Un projet artistique d’une grande ambition qui n’a d’égal à l’époque que la chapelle Sixtine !  A découvrir !

Au début des années 1510, Agostino Chigi (1466-1520), le banquier des papes et un des plus puissants personnages de la Renaissance, confia à Raphaël (1483-1520) la conception de sa chapelle funéraire dans la basilique Santa Maria del Popolo, à Rome.

L’ambition artistique de cet ensemble décoratif, inspiré du modèle du Panthéon, et la richesse de ses références théologiques, philosophiques et cosmologiques en font un exemple phare de l’art romain du début du XVIe siècle ; exemple qui n’a d’égal, à l’époque de sa conception, que la voûte de la chapelle Sixtine récemment achevée par Michel-Ange en 1512.

Demeure d’éternité pour son commanditaire et sa famille, la chapelle Chigi célèbre la naissance et le passage du temps par la mise en correspondance de l’existence terrestre d’Agostino Chigi avec l’histoire du monde, depuis la création initiale du cosmos jusqu’à la recréation finale scellant la promesse de la résurrection de l’âme.

Florian Métral, docteur en histoire de l’art à Paris 1,Panthéon -Sorbonne donnera une conférence pour Arts et cloître au caveau de la chartreuse de Molsheim, samedi 18 novembre à 16h30. Elle est intitulée :« Au commencement était la fin. la chapelle Chigi( 1513-1555) de Raphaël dans l’église Santa Maria del Popolo à Rome. »

Entrée libre, places limitées.

Réservations conseillée au 03 88 47 24 85.

Plateau à la sortie.