Glaubitz inaugure deux nouveaux établissements

L’association alsacienne Adèle de Glaubitz, née des Sœurs de la Croix, poursuit son offre de qualité au service de la personne en situation de handicap.

L’institut des aveugles de Still est une institution réputée en Alsace, à Still plus précisément dans la vallée de la Bruche, existant depuis 1895. Depuis 10 ans, les bâtiments historiques sont restructurés étape par étape. Avec l’inauguration de la résidence des Tilleuls s’achève une longue période de travaux. La résidence accueille maintenant, dans des locaux tout neufs, aux normes et sécurisés, 5 nouvelles unités de vie, avec chambre individuelle, et des espaces collectifs conviviaux. Elle ouvre en particulier une unité spécialisée, rare en France, pour les personnes atteintes de cécité associée à des troubles autistiques.

Michel Gyss, président, et Philippe Jakob, directeur, présentent ces deux nouveaux espaces à Still.

 

Le coût de la réhabilitation de la résidence des Tilleuls a été financé par deux importantes subventions, l’une de la Caisse Nationale de solidarité pour l’autonomie, l’autre du Conseil départemental du Bas-Rhin, par les Fonds propres de l’association propriétaire des Sœurs de la Croix et par un recours à l’emprunt.

La résidence accueille 100 personnes, 41% sont originaires du Bas-Rhin, 14%du Haut-Rhin, et 45% du reste de la France, cette situation s’expliquant par la spécificité de certaines prises en charge de handicap rare. La palette des âges va de 20 à 87 ans.

Ce même 29 septembre était inauguré à 2km de Still, à la sortie de Dinsheim-sur-Bruche, dans des bâtiments loués, l’ESAT Saint-André ou tout au moins une de ses composantes puisque l’ESAT Saint-André a également des activités à Cernay et à Colmar dans le Haut-Rhin.

Les ateliers Bas-Rhinois ont déménagé de Still à Dinsheim pour agrandir ses activités et accueillir plus de travailleurs, 20 au lieu de 14 précédemment. Les métiers proposés sont de deux natures : des activités diverses de conditionnement, sous-traitance industrielle, et bien sûr le maintien dans de meilleures conditions de la chaiserie, rempaillage et cannage.

Quelques photos des activités