Une programmation autour du temps pour Arts et Cloître

arts_et_cloitre-2018L’Association Arts et Cloître propose chaque année des rendez-vous culturels au cœur de la chartreuse de Molsheim.

Le programme de cette nouvelle édition s’articule autour de la thématique du temps.

Dans le cadre de son nouveau programme, l’association Arts et Cloître propose aux visiteurs de réfléchir à une thématique qui lui est familière, celle du temps. Une lecture concert, six conférences et une pièce de théâtre permettront d’ouvrir la réflexion dans le lieu emblématique de l’ancienne chartreuse de Molsheim.

Un atelier de découverte du chant grégorien ouvrira le programme de cette année. Organisé les 30 septembre et 1er octobre prochains à partir de 9h30, il sera animé par Marcel Pérès, en partenariat avec l’association Organum. Cette session ouverte à tous s’articulera autour de la découverte d’un manuscrit chartreux originaire de Liège et datant du XIVe siècle.

Laurence Levard, présidente de l’association Arts et Cloître, présente le programme de cette année.

Renseignements et inscription par courriel à arts.et.cloitre67@gmail.com

La Chartreuse de Molsheim

La Chartreuse de Molsheim fut un haut-lieu spirituel et culturel de 1598 à 1792. Longtemps abandonnée, elle subit les vicissitudes du temps jusqu’à ce qu’une poignée de bénévoles la restaure avec l’aide financière de la municipalité (association des bénévoles de la Chartreuse de Molsheim).

Aujourd’hui, après avoir retrouvé une partie de sa splendeur, au bout de vingt-deux années d’un travail acharné pour restaurer le cloître et les cellules, il est possible de renouer avec les traditions culturelles, artistiques et spirituelles qui ont fait vivre ces lieux.

Les Chartreux, grands amateurs de livres possédaient une bibliothèque réputée. Ils conservaient ainsi le Hortus Deliciarum, fameux manuscrit d’Herrade  de Hohenburg et en firent même une copie. Ils avaient orné le cloître de magnifiques vitraux des frères Linck.

L’église conventuelle, richement décorée dans le goût baroque, attestait du goût des Chartreux de Molsheim pour l’art.