Le lien renforcé à la Fédération protestante de France

Le dossier sur le lien fédératif préparé par Christian Krieger président des Eglises réformées d’Alsace présenté à l’AG de la Fédération Protestante de France a été accueilli de manière enthousiaste.

A la suite des positions prises par certaines Églises protestantes  sur l’union des personnes homosexuelles, de vives tensions se sont développées au sein de la Fédération protestante de France qui rassemble près d’une trentaine d’Églises les unes issues des courants traditionnels de la Réforme, les autres des courants évangéliques.

François Clavairoly, président de la Fédération a alors confié à Christian Krieger, vice président de la Fédération mais aussi président des Églises Réformées d’Alsace et de Lorraine et vice-président des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine, et à la théologienne baptiste Valérie Duval-Poujol l’animation d’un groupe de travail avec pour mission d’écouter chaque Église et d’élaborer un rapport sur le lien fédératif qui a été présenté lors de l’Assemblée Générale de la Fédération les 28 et 29 janvier 2017.

La qualité des échanges qui ont suivi et le vote à la quasi unanimité de la résolution sur le lien fédératif composée de six paragraphes a été accueilli de manière enthousiaste par les 106 participants. « C’est un moment historique qui marque un tournant historique de notre rassemblement fédératif », observe Christian Krieger ; Chacun s’est senti entendu, compris », note François Clavairoly qui précise que la résolution prévoit de renforcer l’ancrage local en favorisant des liens à d’autres échelons que celui de la fédération.

Par ailleurs, chacun est invité s’accueillir à la communion à la Sainte-Cène, un pas de reconnaissance mutuelle très significatif.

La fédération va maintenant travailler à la traduction dans ses textes et dans sa pratique de la résolution. Un nouveau dialogue avec le Conseil national des évangéliques de France, suspendu depuis 2015 devrait reprendre fin février.