La joie se partage sur RCF

Le réseau des radios chrétiennes francophones, RCF, que RCF Alsace (www.rcf.fr) a rejoint en septembre dernier comme webradio, a pour slogan : la joie se partage. Aussi, pour expliciter sa démarche éditoriale, RCF a demandé à l’institut CSA de réaliser une grande enquête sur les Français et la joie du 16 au 22 mars 2016 auprès d’un échantillon représentatif de 2003 Français âgés de 18 ans et plus  sur toute la France, dont le résultat est publié ce 1er juin sous forme de baromètre.

Rev-RCF-2015_02

Quelques précisions néanmoins : l’enquête fait ressortir un vrai paradoxe français : si 77% des personnes interrogées s’estiment joyeuses, elles sont 84% à juger leurs concitoyens peu enclins à la joie. Cet écart est encore plus important pour les alsaciens, car s’ils sont 78% à se considérer joyeux, ils sont 88% à trouver leurs voisins peu joyeux. Autrement dit « le joyeux c’est moi, pas l’autre ! ».

68% des Français trouvent que la joie est accessible au quotidien, le cadre familial étant pour 72% des français le plus enclin à ressentir la joie, suivent pour 39% la vie sociale puis pour 38% la vie amoureuse. Avec l’âge la vie familiale supplante la vie amoureuse dans la joie qu’elle procure.

75% des Français estiment qu’il n’y a pas assez de place accordée à l’actualité joyeuse et positive dans les médias, ils estiment en effet que les infos positives sont sources de joie. Pour RCF, ce résultat est important, il confirme la volonté éditorial d’inviter à partager la joie dans le choix des infos, des personnes interviewées, des sujets traités.

Concernant les personnalités incarnant la joie pour les Français, Omar Sy, l’acteur, arrive nettement en tête, avec 41% des réponses, suivi loin derrière par Jean Dujardin (17%), le DalaÎ-Lama (16%) le Pape François (13%). Ce classement diffère quelque peu pour les chrétiens qui mettent en tête le Pape François avec 41% suivi d’Omar Sy (25%) et du Dalaï-Lama (20%)

Pour 52% des Français, la joie est synonyme de bonheur, de plénitude pour 25% et de plaisir pour 21%.

En étudiant le détail des sources de joie, ressortent en premier « voir les membres de ma famille heureux« , « le beau temps », « me promener en pleine nature », « voir des amis », se sentir aimé(e) », « voyager », « trouver un sens à son travail ».

Pour commenter ce baromètre, RCF a demandé l’éclairage de Charles Pépin, écrivain et philosophe, enseignant la philosophie au lycée d’État de la légion d’honneur à Saint-Denis. Il est l’auteur du livre « La joie » aux éditions Allary.

“ Cette enquête montre à quel point la joie est salutaire dans une époque troublée comme la nôtre. Il semble même qu’elle puisse être considérée comme ce que nous avons le pouvoir d’opposer à l’adversité du monde, comme une réaction à la difficulté de la vie. Les Français interrogés font preuve d’une belle lucidité sur la nature de la joie. Ils comprennent qu’elle n’est pas un simple plaisir mais une émotion profonde, capable néanmoins de jaillir dans les situations les plus simples de l’existence. La joie est une sagesse du réel : c’est toujours ici et maintenant que nous la ressentons. Elle est à la fois une ressource et une grâce. Elle est accessible à quiconque sait ouvrir les yeux sur son bonheur présent, et en premier lieu, comme les réponses ici l’indiquent, sur la chance qu’il a de vivre entouré de ceux qu’il aime. Mais si certaines réponses soulignent la proximité de la joie et du bonheur, la joie n’est pas tout à fait le bonheur. Comment, d’ailleurs, pourrions-nous être vraiment heureux dans un monde injuste et meurtri par le terrorisme ? La joie est plus folle, plus paradoxale que le bonheur. Au fond, la joie demeure possible même quand le bonheur ne l’est plus. ”

 

Ecoutez l’analyse de Marc Larchet sur les résultats de cette enquête

 


Marc Larchet
Directeur du service de communication Alsace Media –
Service diocésain de Communication