Je donne à l'église
nos paroisses
Horaires de messes
GoMesse

Cardinal Marx : pour une Europe ouverte

Invité de Mgr Jean-Pierre Grallet, archevêque de Strasbourg, le Cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich, président de la Commission des épiscopat de l’Union européenne, a plaidé, devant près de plus de 400 personnes en la cathédrale de Strasbourg, pour une Europe ouverte, garante de la paix, de la démocratie et de la liberté.

“Nous devons construire les nouvelles pages de l’Europe politique, économique et sociale dans la réalité du monde d’aujourd’hui avec la mémoire qui est la notre. L’Europe pragmatique, froide que nous connaissons actuellement ne séduit plus les européens. Nous devons faire renaître une Europe qui touche les coeurs, qui redonne de l’importance au dialogue des idées. Et l’Eglise catholique, avec les autres religions a un rôle important à jouer. Le Peuple de Dieu a à être témoin dans la société, non pas pour restaurer avec nostalgie le passé, mais pour inventer et participer à la renaissance d’une Europe ouverte. Soyons le sacrement de communion pour tous les Hommes, sacrement offert aux autres”.

Ecouter l’interview du Cardinal Marx.

4 axes d’action

Le Cardinal Marx mentionne 4 défis à relever pour l’Europe :

  • construire une Europe politique capable de porter les valeurs de la démocratie, des droits de l’Homme, sans arrogance car les droits de l’Homme ne sont pas notre propriété de l’Europe. Le Cardinal Marx cite Jean Monnet, un des pères de l’Europe : “l’Europe doit être une contribution pour un monde meilleur”.
  • renforcer les instituions européennes communes dans une volonté d’agir ensemble, de former une réelle communauté.
  • mettre en oeuvre enfin le traité de Lisbonne qui appelle à l’adoption d’une économie sociale de marché; Il faut repense au delà du capitalisme. Sur ce point, la doctrine sociale de l’Eglise peut apporter un éclairage précieux.
  • l’Europe doit être un laboratoire pour une société moderne ouverte et pluraliste, dans laquelle la diversité des opinions est invitée à dialoguer. Aujourd’hui l’Europe est centrée sur l’identité nationale et la sécurité, avec la tentation de faire de l’Europe une forteresse. C’est inconcevable, martèle le Cardinal Marx, qui invite les politiques européens à soutenir le développement de ses voisins plus pauvres.

Pour relever ces défis, le Cardinal Marx encourage l’Eglise à être inclusive et non exclusive, à être dans les combats pour la dignité de tout Homme, sans exception, à participer au dialogue avec les différents courants de pensée. “Une religion de l’ouverture, entre les Hommes, entre Dieu et les Hommes, une religion de l’espérance”, conclut le Cardinal Marx

Retrouvez l’intégralité de la conférence du Cardinal Marx en la cathédrale de Strasbourg